NOUVEAUTÉ : découvrez l'abonnement produit ►

La cohabitation du furet

Publié le 1 novembre 2018

Mis à jour le 2018-07-31 13:37:30

Bien que plutôt solitaire, le furet peut aisément cohabiter avec ses congénères et certains autres animaux de compagnie. Si vous avez prévu d’en adopter un, voici les choses à faire et à éviter pour que la cohabitation se passe au mieux.

cohabitation du furet

 

Cohabitation entre furets

La cohabitation entre plusieurs furets se passe généralement relativement bien, à condition de respecter certains points.

  • Si possible, adoptez les animaux ensemble, cela sera plus facile que d’introduire un nouveau furet alors que le premier a déjà ses habitudes.
  • Si cela n’est pas envisageable, prévoyez une rencontre en terrain neutre et acclimatez les deux animaux l’un à l’autre petit à petit, sans brusquer les choses. Privilégiez les jeunes sujets, ils s’accoutument plus facilement à de nouvelles conditions de vie.
  • Vous pouvez tenir les furets en laisse pendant les premières minutes afin d’éviter les bagarres.
  • Attention au moment du repas, source de conflits. Nourrissez les animaux à part, avec une alimentation adaptée, et laissez-leur toujours de l’eau à disposition.

Si vous optez pour deux femelles, tout devrait bien se dérouler.

Avec deux mâles, l’entente est souvent plus compliquée. S’ils sont tous les deux dominants, ils risquent de se battre très violemment, jusqu’à ce qu’il y ait un « vainqueur ». Pour prévenir cela, vous pouvez faire castrer vos animaux.

La configuration avec un mâle et une femelle est la plus facile à vivre, mais pensez bien à faire stériliser vos furets pour éviter que la famille ne s’agrandisse aux premières chaleurs !

 

Cohabitation du furet et du chien

Furets et canidés peuvent cohabiter dans une entente cordiale, si les deux animaux sont assez jeunes lors de leur première rencontre. Ils peuvent même s’avérer être d’excellents partenaires de jeu l’un pour l’autre. Si le chien est déjà âgé à l’arrivée du furet, il est probable qu’il ne manifeste qu’un peu de curiosité, puis de l’indifférence vis-à-vis du nouveau venu.

Le premier contact entre le furet et le chien doit se faire en terrain neutre et sous surveillance rapprochée. Si le chien grogne ou cherche à s’enfuir, séparez les deux animaux. Il est possible que le furet essaie de mordre le chien. Il ne s’agit vraisemblablement pas de lui faire mal, mais uniquement de l’impressionner. Laissez faire, mais attention à ce que la situation ne dégénère pas.

Si votre chien est de grande taille (Berger allemand, Rottweiler, Saint-bernard, etc.), attention aux coups de patte ! Il pourrait blesser le furet sans en avoir l’intention. Si le chien a tendance à mordre, vous pouvez lui faire porter une muselière pour chien pendant les premières rencontres.

 

Cohabitation du furet et du chat

La plupart du temps, la cohabitation entre chat et furet se passe à merveille. Comme le chien, le chat peut s’avérer être un très bon partenaire de jeu, surtout s’il est encore jeune.

Le premier contact, en revanche, peut être un peu plus sportif. Comme toujours, veillez à ce que les présentations se fassent en terrain neutre. Surveillez attentivement les deux animaux, et laissez-les s’approcher peu à peu. Attention aux griffes du chat, qui peuvent occasionner des blessures sérieuses, notamment sur un fureton.

 

Avec d’autres animaux

Dans la nature, les furets sont de redoutables prédateurs. Ils chassent volontiers de petits mammifères, comme les rongeurs et les lapins, mais aussi des oiseaux, et même des poissons. Ainsi, il est fortement déconseillé d’essayer de faire cohabiter un furet avec des animaux de compagnie comme les souris, rats, cochons d’Inde, serpents, etc.

Le furet aura beaucoup de difficultés à comprendre que les hamsters, perruches ou poissons rouges que vous possédez sont des membres de la famille, et non une réserve de nourriture à portée de main. De plus, l’arrivée d’un prédateur sera très certainement mal perçue par les petits animaux, qui risquent de se cacher dans leur nid et de ne plus vouloir le quitter.

Il est possible d’adopter un furet si vous avez un reptile, sous réserve que ce dernier vive en terrarium et n’en sorte quasiment jamais. Cependant, il n’y a presque aucune chance que ces animaux puissent se lier d’amitié.

 

Tout faire pour que la cohabitation se passe bien

astuces pour la cohabitation du furet

 

Les premiers jours de cohabitation entre le nouvel arrivé et les anciens membres de la famille ne se dérouleront peut-être pas très bien. Mais il ne faut pas pour autant vous inquiéter : il s’agit d’une période d’adaptation durant laquelle chacun cherche sa place. Les choses devraient rentrer dans l’ordre au bout de quelques jours, lorsque les nouvelles limites auront été acceptées par tous.

Si vous faites cohabiter deux furets, n’installez pas le nouveau venu dans la cage du premier, mais dans une cage posée juste à côté. En cas de problème, les deux animaux pourront se réfugier loin de l’autre. Ils pourront profiter de la maison en toute liberté quand ils s’entendront mieux.

Les bagarres et les morsures peuvent être fréquentes les premiers jours. C’est normal, surtout s’il s’agit d’un furet non castré. Laissez les animaux se débrouiller entre eux et n’intervenez qu’en dernier recours, si l’un d’eux est en danger. Soyez patient, il faut parfois quelques semaines pour que les animaux établissent leur propre hiérarchie.

Si vous avez des questions ou que la cohabitation entre le furet et vos autres animaux de compagnie ne se passe pas bien, vous pouvez contacter un vétérinaire comportementaliste. Spécialement formé pour accompagner les propriétaires en difficulté, il saura apporter des solutions pratiques aux problèmes que vous rencontrez.

 

Même si les débuts sont compliqués, ne perdez pas espoir. Une fois que votre nouveau furet aura trouvé sa place dans la famille, il deviendra un formidable compagnon de jeu pour vous, ainsi que pour votre premier furet, votre chien ou votre chat !

Tags associés :
#Furet #Cohabitation des rongeurs et furet
 

Articles pouvant vous intéresser...