Le lapin bélier : un compagnon toujours prêt à jouer

Publié par

Parmi les races de lapins, le bélier est souvent considéré comme le plus attendrissant, certainement à cause de ses oreilles tombantes et de sa fourrure généreuse. Compagnon de choix, il a effectivement plus d’un atout et ne manque pas d’amour à offrir à sa famille. S’accordant parfaitement avec les enfants, il est très actif et joueur. Mais comme tout animal de compagnie, le lapin bélier demande un minimum de soins afin de trouver l’épanouissement.

lapin bélier

 

Les différents lapins béliers et leur physique

Il existe 5 variétés différentes de lapins béliers, allant d’un poids minimum de 1 kg jusqu’à 9 kg.

L’un des plus présents chez les éleveurs est le lapin bélier français. De grande taille, il peut mesurer jusqu’à 45 cm pour 6 kg et a une apparence trapue.

Le lapin bélier anglais est quant à lui de taille moyenne, puisqu’il ne dépasse pas les 5 kg en général.

Outre le petit bélier et le bélier meissner, le plus fréquemment adopté en tant qu’animal de compagnie est le bélier nain. Avec un poids de 1 à 2 kg, il est prisé pour sa fourrure douce et son caractère jovial.

 

Le caractère du lapin bélier

Joueur, sociable et particulièrement intelligent, le lapin bélier est un compagnon agréable et facile à vivre au quotidien. Calme, il aime les instants de tendresse avec son maître. Il est alors capable de s’aplatir pour savourer les caresses durant de longs moments.

Ce qui caractérise le plus le lapin bélier, c’est incontestablement son intelligence remarquable. Il apprend vite et peut même, avec un peu d’entraînement, reconnaître son nom.

Très délicat, ce lapin demande de l’attention et des soins quotidiens. Délaissé, il risque de changer rapidement de caractère. Son mal-être peut alors devenir tel qu’il peut se laisser aller à de l’agressivité.

 

L’alimentation du lapin bélier

L’alimentation du lapin bélier ne diffère guère de celle des autres races de lapins. L’élément principal de sa ration journalière est le foin. Riche en fibres et essentiel pour l’équilibre de son système digestif, le foin assure en outre une usure harmonieuse de la dentition du lapin et constitue une véritable source de bien-être. Il doit donc être laissé à disposition de l’animal, au même titre que l’eau fraiche renouvelée quotidiennement.

Les légumes peuvent également faire partie du repas de l’animal. Appréciés pour la variété de goûts qu’ils offrent, ils assurent un apport en vitamines. Certains légumes comme le chou, la pomme de terre, la tomate, le maïs ou encore l’oignon doivent être soigneusement évités car mal tolérés par le système digestif du lapin.

L’alimentation du lapin bélier peut aussi être complétée par des graines. Proposées en mélange, elles permettent de multiplier les apports et les saveurs, pour le plus grand bonheur de l’animal.

Enfin, très appréciés pour leur goût sucré, les fruits ne sont à distribuer qu’occasionnellement, 1 à 2 fois par semaine. Pommes, poires, melons ou cerises ne manquent pas de ravir ses papilles.

 

Compagnon idéal tant pour les enfants que pour les adultes, le lapin bélier n’est jamais contre une séance de jeu avec ses propriétaires. Grâce à son esprit vif, il se révèle facile à éduquer et peut même apprendre des tours, pour l’immense plaisir des petits et des grands !

 

Tags associés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*