Comment prendre soin de son lapin angora ?

Publié par

Reconnaissables à leurs poils longs et soyeux d’aspect laineux, les lapins angoras font craquer tous les membres de la famille, aussi bien les enfants que leurs parents. Voici ce qu’il faut savoir sur les besoins de cette variété de lapins nains.

lapin angora

 

Le lapin angora : à quel type de propriétaire s’adresse-t-il ?

Un animal pour tous

Peureux et fragile, il doit être manipulé avec précaution. Il est donc important de sensibiliser les jeunes enfants. Pour ne pas qu’il soit craintif, il est nécessaire de l’apprivoiser. Très affectueux, le lapin angora convient à tous les membres de la famille, même aux enfants.

Entretien quotidien

Avant d’adopter un lapin angora, demandez-vous combien de temps vous serez prêt à lui consacrer. Cet animal exige en effet un entretien régulier. Il craint également la solitude. Pour combler son besoin d’affection, votre présence régulière ou celle d’un autre animal de compagnie est indispensable.

Le lieu de vie

Le lapin angora apprécie le calme à l’abri des courants d’air. L’idéal est donc d’installer sa cage dans un endroit où les allées et venues sont limitées. Évitez donc de la placer dans une pièce de vie ou un studio. Elle doit être suffisamment grande pour lui permettre de se mouvoir et bien ventilée. À la belle saison, il appréciera courir dans un jardin ou sur un balcon.

La vie en semi-liberté est épanouissante et lui permet d’avoir un exercice régulier et de se défouler, une fois votre logement sécurisé et quelques installations comme une cabane, une litière un peu de foin, des tapis et un point d’eau disséminés, il participe à la vie de famille et construit une relation avec chacun de ses membres.

 

L’entretien du lapin angora

Le brossage du poil

Pour ôter les poils morts et permettre à votre animal de compagnie de conserver un pelage doux et soyeux, un brossage régulier s’impose. Celui-ci va éviter la formation de nœuds. Il est conseillé d’entretenir la robe du lapin angora chaque jour, faute de quoi son pelage pourrait se transformer rapidement en un amas de poils feutrés.

Lorsqu’il fait sa toilette, il ingère davantage de poils qui peuvent former des boules de poils dans son système digestif (trichobézoards) pouvant engager son pronostic vital.

Pour faire accepter le brossage, débutez par les parties de son anatomie les plus aisées à manipuler. Faites glisser votre main progressivement sur le pelage si vous devez changer de zone. Parlez pendant toute la séance d’une voix égale. Il faut au maximum éviter de tirer car sa peau est sensible.

Durant le brossage, si vous rencontrez un nœud, vous pouvez tenter de le démêler. Si la tentative se révèle infructueuse, coupez le nœud avec des ciseaux, en prenant garde de ne pas blesser votre animal. Lors du brossage, profitez-en pour inspecter la peau et le poil à la recherche d’éventuels parasites ou autres anomalies.

Le nettoyage de la cage

Pour que votre animal évolue dans des conditions confortables, vous devrez procéder à un nettoyage de la cage et des accessoires du lapin quotidiennement. Le fond de sa cage doit toujours être propre et sec.

 

L’alimentation du lapin angora

Essentiellement herbivore, le lapin angora apprécie une alimentation variée composée d’herbes bien sûr, mais également de carottes, de graines, d’autres végétaux et essentiellement de foin. Il a besoin d’une alimentation riche en vitamines. Le fait de mâcher et ronger des aliments pendant longtemps contribue à garder ses dents saines. Donnez-lui des légumes deux à trois fois par semaine pour combler ce besoin. Le foin va quant à lui le protéger des problèmes intestinaux.

Surveillez régulièrement son poids. 

 

La santé du lapin angora

Sensible au coryza, aux diarrhées provoquées par une alimentation inadaptée ou encore à la gale des oreilles, le lapin angora a tendance à rester dans son coin s’il est malade. Restez attentif à un changement de comportement et à la présence de symptômes tels qu’une toux et des éternuements, des yeux larmoyants, un pelage hérissé et sans éclat ou un ventre dur et gonflé.

Il est important que sa litière soit toujours bien sèche pour prévenir des pathologies aux pattes. En effet, il ne possède pas de coussinets et est protégé uniquement par une épaisse couche de poils. Il faut vérifier régulièrement qu’il ne présente pas de rougeurs. Profitez-en pour inspecter ses ongles qui peuvent être coupés si nécessaire.

Pour éviter les pathologies, offrez-lui une alimentation adaptée et emmenez-le chez le vétérinaire dès son plus jeune âge pour qu’il lui administre les vaccins appropriés.

Tags associés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*