Découvrez l'abonnement produit ►


La reproduction des oiseaux de cages et de volières


Publié le 9 mai 2018

Mis à jour le 5 août 2019

Vous aimeriez voir vos inséparables convoler ? Vos perruches ondulées refusent obstinément de faire des oisillons ? La reproduction des oiseaux de cages et de volières ne s’improvise pas. Alimentation spécifique, aménagement de la cage, période idéale et conduite à tenir, voici les réponses aux questions que vous vous posez sur l’accouplement et la reproduction de vos oiseaux.

choix oiseau de compagnie

Quelques vérifications nécessaires

Êtes-vous bien sûr d’avoir un mâle et une femelle ? Pour certains oiseaux, comme les perruches ondulées et certains canaris, la différence entre les sexes se manifeste par des signes physiques. C’est ce que l’on nomme le dimorphisme sexuel. Chez les perruches, par exemple, la cire au-dessus du bec est d’une couleur bleue soutenue chez les mâles et beige ou brun clair chez les femelles.

En revanche, pour certains animaux comme les inséparables ou les aras, il n’existe pas de différenciation physique. Il vous faudra alors faire appel à un spécialiste ou à un vétérinaire afin de procéder à un test ADN de sexage. Il s’agit d’une procédure non douloureuse.

Veillez aussi à ce que vos animaux aient atteint l’âge de la maturité sexuelle : il est d’un an pour les perruches ondulées, 2 ans pour les calopsittes, un an pour les inséparables et 4 ans pour les amazones.

Un environnement adapté à la reproduction

Vous êtes certain d’avoir un couple ? Alors vous pouvez passer à la seconde étape : créer un environnement propice à la reproduction. Les oiseaux enfermés dans des cages et volières trop petites ou mal exposées ne se reproduiront pas.

Pour une cage placée à l’intérieur

Prévoyez une cage d’une taille suffisante et adaptée à l’espèce que vous élevez. Placez-la dans un endroit calme, loin des sources de bruit et d’agitation, et à l’abri des courants d’air. Pour un repos optimal, recouvrez-la d’un tissu opaque à la tombée de la nuit.

Pour une volière placée à l’extérieur

Si vos oiseaux se plaisent dans leur environnement, évitez toute modification qui pourrait les perturber. Vérifiez tout de même que votre volière est dans un lieu sécurisé, pas en plein soleil, mais pas trop à l’ombre non plus et à distance des végétaux, parfois porteurs de parasites.

reproduction des oiseaux de cages et volières

À quelle période faire reproduire ses oiseaux ?

Dans la nature, les oiseaux se reproduisent au printemps, quand les jours s’allongent, que les températures grimpent et que la nourriture est abondante. Dans une volière extérieure, vos petits protégés suivront ce cycle naturel.

Les oiseaux installés à l’intérieur, par contre, peuvent se reproduire toute l’année. En effet, le chauffage domestique les empêche de reconnaître les saisons. Cependant, il est conseillé de laisser vos femelles se reposer plusieurs mois entre deux couvées. Un rythme de deux couvées par an est un maximum à ne pas dépasser, quelle que soit l’espèce.

Prévoir un régime alimentaire spécifique

Une alimentation adaptée est essentielle pour que vos oiseaux de cages ou de volières soient en pleine santé et aient envie de se reproduire. Veillez toute l’année à leur fournir des aliments de qualité choisis en fonction de leur régime alimentaire naturel.

Pendant la période de reproduction, vous pouvez leur donner un complément riche en multivitaminés pour oiseau, quelques biscuits ou des friandises, voire de la pâtée aux œufs. Afin d’assurer à vos oiseaux un apport minéral optimal, accrochez un os de seiche aux barreaux et disposez du sable de coquillage au fond de la cage.

Si vous avez l’habitude d’ajouter quelques fruits frais au menu, vous pouvez continuer à le faire, mais en prenant soin de bien les nettoyer pour éviter toute contamination.

reproduction oiseaux domestiques

Le bon moment pour leur proposer un nid

Observez le comportement de vos oiseaux : c’est le seul moyen de déterminer s’ils sont prêts à se reproduire. Le couple va se rapprocher, se donner la becquée et communiquer plus souvent qu’à l’accoutumée. C’est alors le moment de leur proposer un nid.

Pour les espèces à bec crochu : prévoyez un nichoir en bois, acheté dans le commerce ou réalisé par vos soins. Préférez le bois non traité et les modèles aux arêtes douces.

Pour les canaris : une coupelle en osier est tout indiquée. Elle doit être assez creusée et spacieuse pour permettre à la femelle de couver sans risquer d’éjecter les œufs.

Quand elle est prête à pondre, la femelle va préparer le nid. Vous devez alors lui laisser des fibres naturelles à disposition, comme du crin, de la paille ou du foin. En revanche, évitez le coton qui a tendance à s’entortiller autour des pattes des oiseaux.

La ponte

La ponte a lieu environ 7 jours après l’accouplement. Les canaris pondent un œuf par jour, les perruches un œuf tous les deux jours, tout comme les amazones.

Le nombre d’œufs dépend de l’espèce : 4 à 6 œufs en tout pour les perruches et les canaris, seulement 2 à 4 pour les plus grands perroquets comme les gris du Gabon, les cacatoès ou les youyous.

La durée d’incubation est elle aussi variable : 18 à 21 jours pour les petites espèces et de 25 à 30 pour les plus grandes.

Faut-il s’occuper des œufs ?

Laissez vos oiseaux s’occuper de leurs œufs. Ils vont normalement les couver à tour de rôle, la femelle ne quittant le nid que quelques fois par four pour faire un peu d’exercice. Évitez au maximum de toucher les œufs, et ne les déplacez sous aucun prétexte, les parents doivent les reconnaitre pour s’en occuper.

Grâce à ces quelques conseils, vous devriez bientôt voir votre volière compter plein de nouveaux pensionnaires… Félicitations aux heureux parents !

Tags associés :
#Reproduction chez l'oiseau
 

Articles pouvant vous intéresser...