Comment nourrir votre oiseau ?

Publié par
L'essentiel pour bien choisir l'alimentation de son oiseau

Comment choisir l’alimentation de son oiseau

 

Comment choisir l’alimentation de mon oiseau ?

Il est indispensable de savoir de quoi est composée l’alimentation naturelle de votre oiseau afin de lui donner une ration quotidienne adaptée à ses besoins. Chaque espèce a son régime particulier. Il est possible de définir les différents types de régimes alimentaires en fonction de la morphologie du bec de l’oiseau :

Comment choisir l'alimentation de son oiseau en fonction de son régime alimentaire

Régime alimentaire des oiseaux en fonction de la morphologie du bec

 

Certaines espèces sont à la fois Granivores et Frugivores : C’est le cas de l’Ara militaire, de l’Ara chloroptère, du Perroquet Rouge-face etc.

Cependant, pour toutes les espèces, il faut adapter le régime alimentaire à leur vie sédentaire. Il est conseillé de proposer à l’oiseau un mélange de graines (75%) et de produits frais (25%) (Même pour les granivores).

Il faut absolument éviter le régime 100 % graines ! Le régime 100% graines peut provoquer de graves carences en vitamines et en minéraux et est souvent à l’origine d’un excès de lipides car ces graines sont très riches. Il est donc essentiel d’apporter des compléments en vitamines et minéraux pour renforcer leurs protections naturelles et stimuler leur immunité face aux maladies.

 

Il est important de varier les aliments de votre oiseau.

En effet, à l’état naturel, l’alimentation de oiseaux varie en fonction des saisons et de leur état physiologique (mue, ponte etc.). Votre oiseau doit donc avoir à disposition une grande variété de graines, de grains et de baies au cours de l’année. Concernant les frugivores, les sources de fruits et légumes sont également à varier.

/!\ Attention l’avocat est toxique pour les oiseaux.

 

Comment nourrir mon oiseau ?

Il est en général conseillé de donner 20 minutes de graines le matin puis de donner les granulés et les légumes le reste de la journée.

Il est préférable de reproduire les conditions naturelles pour les oiseaux en captivité.

 

Il faut stimuler :

  • le « foraging » : l’oiseau chasse, cherche, creuse et épluche sa nourriture. Évitez l’utilisation de gamelles le plus possible et privilégier des gros morceaux de légumes et fruits non épluchés ainsi que éventuellement des distributeurs alimentaires spéciaux foraging.
  • la podomandibulation : l’oiseau aime prendre avec ses pattes les aliments pour les amener à leur bec.

 

 

Sources :
Guide pratique des Nouveaux Animaux de Compagnie, Gamme NAC-Océ, Virbac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*