Retour à la liste des articles
Chiens
Hygiène et bien-être du chien

Protéger mon chien en hiver

Protéger mon chien en hiver

12 min de lecture
Partager
Conseils experts : protéger mon chien en hiver

 

Protéger mon chien en hiver 

Les saisons et les changements de température influencent notre rythme de vie et celui de nos animaux. Il est donc primordial, pour prendre soin de leur santé, d’anticiper le mauvais temps et l’arrivée de l’hiver.
Selon le mode de vie, la race, l’âge de votre petit protégé, il sera utile de mettre en place des mesures adaptées afin de le protéger du froid, du gel ou encore de la neige.

comment savoir si mon chien a froid

Comment savoir si mon chien a froid ? 

Tous les chiens n’ont pas la même résistance au froid.
Certaines races, à sous-poil dense (chiens nordiques, chow-chow…), supportent beaucoup mieux le froid que d’autres, à poils ras (chihuahua, Jack Russel…). Les petits gabarits comme les caniches, Yorkshire Terrier… sont également plus sensibles vis-à-vis des températures basses.

Les chiens habitués à vivre dehors toute l’année supporteront mieux l’humidité et le froid que ceux vivant en appartement, moins préparés aux différences de températures entre l’intérieur et l’extérieur. Leur pelage d’hiver est d’ailleurs beaucoup moins fourni, car ils ont tendance à muer toute l’année.

Un chien qui a froid se reconnaîtra tout d’abord à ses tremblements. Il peut également lever une patte après l’autre pour réduire le temps de contact avec un sol froid. Il est fréquent de voir ce comportement chez les animaux jeunes et les seniors, car ils sont plus vulnérables face au froid.
Les chiens frileux se mettent souvent en boule afin de garder au maximum la chaleur qu’ils dégagent naturellement.

Comment protéger mon chien lors de ses sorties en extérieur ?

En été comme en hiver, votre chien a besoin de sortir en balade pour son bien-être et sa santé. En saison hivernale, il est indispensable de prendre quelques précautions et de préparer les promenades de votre animal pour le protéger du froid.

Un manteau pour le tenir au chaud

Ces accessoires, plus particulièrement adaptés pour les petits chiens, les chiens à poil ras ou les chiens souffrant d’arthrose, ont comme avantage de les isoler du froid. L’imperméabilité des manteaux maintient le poil au sec et réduit le temps de séchage en retour de promenades.

Pour les chiens de taille moyenne ou même les plus grands, optez pour un imperméable qui le protégera efficacement de l’humidité et permettra de maintenir son pelage au sec.

Il existe un large choix de manteaux et accessoires pour chien. Privilégiez la praticité avec des modèles faciles à mettre, à régler et confortable pour votre chien. L’esthétisme est à prendre en compte dans un second temps. Gardez à l’esprit que le manteau doit bien envelopper le poitrail.

mesurer son chien pour mettre un manteau

Pour trouver la bonne taille, vous devez mesurer :

• La longueur du dos : le manteau doit aller du cou jusqu’à environ 1cm de la queue du chien.

• Le tour de poitrail : après les pattes, ajoutez au moins 1,5 cm que votre chien ne se sente pas trop à l’étroit dans son manteau.

Il suffira ensuite de vous référer au guide des tailles et si vous êtes à la limite entre deux tailles, optez pour la plus grande.

Le rendre visible

La nuit tombe plus vite en période hivernale. C’est pourquoi il est important de sécuriser les balades avec votre chien en le rendant visible pour les autres.

Le saviez-vous ?

Grâce à un système de LED ou de bandes réfléchissantes, il sera toujours bien vu ! Divers accessoires en sont équipés, il suffit de choisir le plus adapté : Gilet, harnais, collier lumineux, pendentif ou bandana, pour qu’ils puissent gambader sans risque.

Une protection pour ses coussinets

La glace, la neige et surtout le sel de déneigement, mettent à rude épreuve les coussinets qui s’irritent, se fissurent ou se crevassent. Des sorties prolongées peuvent entraîner l’apparition d’engelures.

Pour protéger les pattes de votre chien, vous pourrez l’équiper de chaussons imperméables qui lui permettront de courir dans la neige sans risque qu’il ne se blesse. Il faudra quelques séances en amont pour l’habituer à marcher avec.

Pour les chiens qui ne supportent pas le port de bottines, vous pourrez opter pour l’application d’une solution tannante pour préparer et renforcer les coussinets.
Pensez à débuter son application 10 jours avant une période de grand froid, cela permettra d’augmenter progressivement l’épaisseur du coussinet tout en préservant sa souplesse.
Après la promenade, l’application d’un baume sur les coussinets permet aussi de créer une barrière protectrice.

Le saviez-vous ?

Il est recommandé de ne pas procéder au nettoyage des oreilles de votre chien avant une sortie dans le froid. La présence d’un liquide dans le conduit auriculaire peut favoriser l’apparition d’une otite.

Les dangers de l’hiver, quels sont les risques pour mon chien ?

En hiver, quand il neige, les trottoirs sont recouverts de sel pour éviter les glissades dangereuses. Malheureusement pour nos amis les chiens, le sel et la neige provoquent des irritations aux extrémités des pattes et peuvent être responsables de troubles digestifs en cas d’ingestion.

  • Attention à la neige et au sel de déneigement.

Lors de votre balade, si votre chien a du sel sur les pattes, sachez que vous devez absolument l’empêcher de se lécher. Ce sel de déneigement est toxique et peut provoquer des brûlures au niveau de la langue et dans sa gueule, mais aussi provoquer des troubles digestifs et neurologiques chez votre animal.
En cas de doute sur l’ingestion, contactez votre vétérinaire.

De retour à la maison, le mieux est de bien nettoyer les pattes de votre chien : rincez-les à l’eau ou utilisez des lingettes adaptées et séchez-le avec une serviette. Profitez-en pour vérifier qu’il ne présente pas de fissures ou blessures sur les coussinets et appliquez un baume réparateur pour améliorer son confort…et bien sûr on le récompense toujours avec une caresse, un mot ou une friandise.

Et la neige ? Beaucoup de chiens vont s’amuser en sautant et courant dans la neige et vont la manger au passage. Son ingestion en trop grande quantité peut entraîner des troubles digestifs. Alors s’il adore faire cela, changez lui les idées en lui proposant un jeu ou à boire dans sa gourde d’eau.
Par temps froid, une cure d’aliment complémentaire dans son alimentation permet de soutenir et renforcer la flore digestive limitant ainsi l’apparition de diarrhée.

  • Après une balade.

Si une bonne préparation est importante, les soins post-balades le sont tout autant.

Au retour de votre promenade, séchez votre animal avec une serviette et un sèche-cheveux si son pelage est mouillé, insistez bien sur les pattes et en cas de neige entre les coussinets ôtez- la.

Si de la glace est présente, enveloppez sa patte dans un linge humide et chaud ou faites un bain de pattes dans l’eau tiède avant de lui sécher les coussinets et espaces interdigités.
Enfin, nourrissez-les avec une pommade adaptée aux coussinets.

  • Attention à l’antigel.

Les produits antigel sont manipulés durant la période hivernale par les propriétaires des voitures, surtout n’oubliez pas que certains de ces produits sont TOXIQUES pour vos animaux de compagnie.

L’antigel qui contient de l’éthylène glycol est très toxique, quelques cuillères à café peuvent provoquer le décès de votre compagnon.

Stockez ces produits hors portée de vos animaux et si lors de manipulation, une partie de liquide d’antigel se trouve sur le sol, nettoyez immédiatement !
Préférez utiliser des produits antigel ne contenant pas d’éthylène glycol.

En cas de doute sur son ingestion, contactez immédiatement votre vétérinaire.

  • Froid, humidité et arthrose.

Le froid, l’humidité, mais aussi le manque d’activité en hiver favorisent l’ankylose et les douleurs arthrosiques. Si votre chien souffre d’arthrose, en période hivernale la douleur risque d’être plus intense, mais il est tout à fait possible de le soulager et d’améliorer son confort.

L’arthrose est une maladie inflammatoire chronique de l’articulation. À L’heure actuelle, cette maladie ne peut pas être soignée de manière définitive, mais de nombreuses mesures peuvent être appliquées afin d’en réduire les manifestations.
Difficultés pour se lever, boiterie, baisse d’entrain pour les promenades ou encore léchage excessif au niveau des articulations sont autant de signes qui peuvent vous alerter.
Pour lui apporter un plus grand bien-être, mettez-lui à sa disposition un couchage confortable et suffisamment épais. Si votre chien à du mal “ à froid” ou lorsqu’il se lève le matin un matelas orthopédique est conseillé pour soulager ses articulations.

Si vous avez tendance à moins sortir, faites-lui un peu d’exercice à domicile pour lui maintenir une activité physique et éviter une fonte musculaire trop importante.
Laissez vous guider par votre imagination, mais voici quelques idées : faire un parcours de slalom entre des chaises, lui cacher ses croquettes à différents endroits…
La prise d’aliments complémentaires à base de chondroprotecteurs ou d’acides gras essentiels oméga 3 sous forme de cure ou en permanence, permet d’améliorer la qualité du cartilage articulaire et de retarder ainsi la dégradation des articulations. Si cela n’est pas suffisant, n’hésitez pas à refaire le point avec votre vétérinaire.

Massez ses articulations est aussi possible et toujours agréable pour votre chien. Pourquoi ne pas prendre rendez-vous pour une séance d’ostéopathie pour lui apporter plus de confort.

Ce mois-ci, Emma Delporte – Ostéopathe (Rhône-Alpes) pour animaux vous en dit plus:

“L’arthrose s’installe à la suite de contraintes infligées aux articulations en question, soit par traumatismes directs, soit indirectement par compensation.
Par exemple, l’arthrose du genou peut provenir d’un choc direct sur cette articulation, ou d’un surmenage de ce genou par dysmétrie du bassin ou des lombaires (blocage ostéopathique).

Les chiens au dos long sont plus sujets aux blocages ostéopathiques (torsion plus importante des vertèbres, notamment lombaires), et donc plus susceptibles de développer de l’arthrose à ce niveau.
Il est recommandé de faire une séance annuelle, pourquoi ne pas la faire avant l’hiver pour que votre animal appréhende mieux cette période ?

L’ostéopathie ne supprime pas l’arthrose, mais elle la prévient et aide à diminuer sa progression “

Le saviez-vous ?

Des aliments diététiques formulés pour le soutien des articulations des chiens atteints de troubles articulaires tels que l’arthrose existent. Ils ont une composition spécifique formulée pour conserver la masse musculaire, réduire l’inflammation au sein de l’articulation et contribuer au maintien du poids de forme de votre animal.

dois-je changer l'alimentation de mon chien

Dois-je changer l’alimentation de mon chien ?

Seuls les chiens qui dorment à l’extérieur ou qui sont appelés à faire un exercice physique intense comme tirer un traîneau ou randonner dans la neige doivent recevoir une alimentation adaptée.
Dans ce cas, la ration alimentaire pourra être augmentée de 20% ou mieux, lui donner un aliment pour chien sportif. Préférez dans tous les cas faire une consultation préventive chez votre vétérinaire en début d’hiver.

L’organisme consomme beaucoup d’eau pour lutter contre le froid et assurer l’effort physique dans la neige. Toujours prévoir une gourde pour les sorties hivernales comme on le fait le reste de l’année. On vous le rappelle, l’ingestion de neige peut entraîner des troubles digestifs donc abreuver son chien pendant la balade évite qu’il en ingère.
On peut aussi réhydrater les croquettes avec de l’eau tiède.

Pour les chiens citadins et restant à l’intérieur la plupart du temps, il est préférable de réévaluer la dose de croquettes en fonction de son activité physique. Si vous le sortez moins loin ou moins longtemps, il faudra diminuer la ration journalière sans quoi, il risque d’avoir pris du poids à la sortie de l’hiver. Pour certains, il sera plus adapté de donner un aliment moins énergétique et plus riche en fibres.

En cas de doute sur les portions à servir à votre chien, un outil de calcul vous permet de déterminer une nouvelle ration selon son poids et son activité.

Dans tous les cas, un changement d’alimentation ne doit pas se faire brusquement, mais sur plusieurs jours.

Mon chien peut-il dormir dehors en hiver ?

S’il a l’habitude de vivre dehors, pourquoi pas ?

Les grands chiens surtout de race rustique ou de race nordique se plaisent à l’extérieur même s’il neige. À condition, bien entendu, de leur offrir une niche isolée de la pluie, du vent et de l’humidité ainsi qu’une couverture ou une couette en guise de couche.

Une plaque de polystyrène permet d’isoler la niche au sol. Préférez diriger l’entrée au sud-ouest.

Si les températures chutent, vous pourrez mettre un chauffage d’appoint du type tapis chauffant.

mon chien peut il dormir dehors en hiver

Cet article vous a-t-il été utile / intéressant ?