Retour à la liste des articles
Chiens
Santé et prévention

Bien protéger son chien contre les parasites externes

Tiques, puces, moustiques… Ces parasites externes peuvent infester votre chien tout au long de l’année. Vecteurs de maladies, il est essentiel de le protéger. Ce mois-ci, retrouvez toutes les informations pour prendre soin de votre chien et le garder en bonne santé.

8 min de lecture
Partager

Bien protéger son chien contre les parasites externes

Tiques, puces, moustiques… Ces parasites externes peuvent infester votre chien tout au long de l’année. 

Vecteurs de maladies comme la piroplasmose, la leishmaniose ou encore la maladie de Lyme, il est essentiel de protéger efficacement votre animal contre ces parasites. 

Ce mois-ci, retrouvez toutes les informations pour prendre soin de votre chien et le garder en bonne santé.

protéger son chien des puces

Quels sont les parasites externes ?

La puce :

Bien installé sur votre chien, ce petit insecte piqueur se nourrit du sang de votre compagnon.

 

Chaque jour, la femelle pond environ 50 œufs par jour. Invisibles à l’œil nu, ces œufs n’adhèrent pas au poil de votre animal. En se baladant, votre chien va les répandre un peu partout : dans votre maison, dans votre jardin et même dans votre voiture (5% sur le chien et 95% dans l’environnement).

Les œufs évoluent en larves puis en cocons dans lesquels les puces adultes se cachent dans l’attente d’un nouvel hôte à contaminer.
Les puces adultes peuvent sortir immédiatement du cocon (pupe) mais, si les conditions sont défavorables, elles peuvent rester à l’abri plusieurs mois.

Chez l’animal comme chez l’Homme, les puces provoquent des rougeurs, des démangeaisons, une chute des poils et des allergies chez certains animaux.

Lorsque le chien se lèche, il ingère des puces qui peuvent lui transmettre un ver proche du ténia.

proteger son chien des tiques

Astuce : pour savoir si votre chien a des puces, brossez-le au-dessus d’une feuille blanche. Si vous trouvez des petits grains noirs, humidifiez-les légèrement. S’ils deviennent rouges, il s’agit de crottes de puces.

La tique :

La tique est un acarien qui se fixe de manière temporaire sur votre chien. Il est présent partout en Europe.

 

Adulte, la tique mesure de quelques mm à jeun jusqu’à quelques cm après son repas. Particulièrement répandue en forêt et à la campagne, la tique se poste en hauteur sur les végétaux (arbres, herbes hautes…). Elle se laisse tomber sur votre chien puis se fixe dans sa peau afin d’y effectuer un repas sanguin. À la fin de son repas, elle se détache et tombe au sol.

Cet acarien peut être porteur de microbes qui transmettent des maladies dangereuses à votre animal :

  • la Piroplasmose : Peut s’avérer mortelle sans prise en charge rapide. Si votre chien présente de la fièvre, une perte d’appétit et des urines de couleur foncée, consultez votre vétérinaire en urgence.
  • l’Ehrlichiose :Cette pathologie d’évolution lente est difficile à diagnostiquer et nécessite la réalisation de nombreux examens. Elle s’accompagne de fièvre, abattement, perte de poids…
  • la maladie de Lyme : aussi connue sous le nom de borréliose, cette maladie causée par une bactérie peut également affecter l’Homme.

Pour ne prendre aucun risque, la tique ne doit pas rester plus de 24 ou 48h sur votre animal, car passée cette période, les risques de transmission de maladies deviennent importants.

De retour de balade, pensez à inspecter soigneusement votre compagnon et à le brosser afin d’éliminer les tiques présentes dans son pelage et pas encore implantées. Si la tique est déjà fixée, utilisez un crochet à tique pour la retirer sans risque.

tique chien

De retour de balade, pensez à inspecter soigneusement votre compagnon et à le brosser afin d’éliminer les tiques présentes dans son pelage et pas encore implantées. Si la tique est déjà fixée, utilisez un crochet à tique pour la retirer sans risque.

Les autres parasites :

En région méditerranéenne, dans le sud de la France notamment, les phlébotomes et les moustiques sont des insectes très présents qui peuvent être dangereux pour votre animal.

Ils peuvent transmettre des maladies incurables comme :

 

  • La leishmaniose, une maladie parasitaire transmise par les phlébotomes. Ce petit moucheron est actif de mai à septembre dans le sud de la France et dans tous les pays méditerranéens (Espagne, Portugal, Italie, Grèce…). Si vous partez en vacances ou si vous résidez dans ces zones à risques, il est indispensable de protéger votre chien contre le phlébotome.
  • La Dirofilariose, plus connue sous le nom de maladie des vers du cœur. Le moustique inocule la larve du ver au cours d’un repas sanguin qui migre jusqu’au cœur pour devenir un ver adulte. Des signes d’insuffisance cardiaque (intolérance à l’effort, œdème…) seront visibles en cas de forte infestation.

Si vous habitez ou voyagez dans une zone à risque, évitez de sortir votre compagnon le soir (heures d’activité du phlébotome et du moustique).

Assurez-vous que l’antiparasitaire est actif sur les moustiques et les phlébotomes. Cette protection peut être complétée par l’administration mensuelle pendant toute la durée du séjour d’un vermifuge actif sur les vers ronds.

Quand traiter ?

chien mange un aliment complémentaire

Pour éviter tout problème avec votre chien, le mieux est de le traiter de manière préventive toute l’année

La meilleure des préventions passe par la régularité du traitement, il vous faut choisir celui qui est le plus simple pour vous à utiliser.

Comment bien choisir son antiparasitaire externe ?

Afin de choisir l’antiparasitaire externe le plus adapté à votre animal, plusieurs critères sont à prendre en compte. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire ou à votre
équipe d’experts.

 

  • Le mode d’administration :

Un large choix existe : spray, pipette, collier ou encore comprimé. Choisissez avant tout un produit que vous n’aurez aucun mal à utiliser !

Pour le spray, il sera utile de vaporiser toutes les parties du corps de votre chien car contrairement à la pipette, le produit ne se répartit pas. Cela peut être long et fastidieux d’autant plus si vous avez un chien de gros gabarit.
Vous pourrez alors opter soit pour la pipette (à appliquer au contact de la peau entre les omoplates ou le long de la ligne du dos) ou pour un collier à ajuster autour du cou.

  • L’efficacité :

Les pipettes et les sprays ont une efficacité de plusieurs semaines contre plusieurs mois pour les colliers.
Vérifiez également que le spectre d’activité du produit est adapté au mode de vie de votre animal : la plupart des produits ont une action insecticide et acaricide (puces et tiques).
Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire ou auprès de votre équipe d’expert si vous devez également protéger votre chien contre les phlébotomes ou les moustiques.

  • La taille et l’âge de votre chien :

Un antiparasitaire s’applique en fonction du poids du chien et de son âge. Une dose mal adaptée peut être dangereuse pour votre animal. Privilégiez donc un produit fait pour lui !

Attention, les produits de l’habitat ne doivent pas être utilisés pour traiter votre animal!

Votre animal a été infesté par des puces ?

Il est alors nécessaire de traiter à la fois tous les animaux du foyer et l’environnement. Les produits pour traiter l’habitat se présentent sous forme de spray à pulvériser et sous forme de diffuseur ou fogger. Préférez l’utilisation d’un produit insecticide et acaricide.

 

Le diffuseur ou fogger est un dispositif que l’on enclenche et qui diffuse partout dans la pièce. Il se choisit en fonction de la surface à traiter.

  • Commencez par laver à 60°C tous les textiles ayant été en contact avec votre animal : coussins, plaids, panier… Pour les surfaces qui ne peuvent être lavées, utilisez un spray insecticide. Pensez également pulvériser sous les meubles et dans votre voiture.
  • Passez ensuite l’aspirateur dans chaque recoin de votre maison, en insistant sur les zones où logent généralement les œufs et larves de puces comme les tapis, moquette…. Enlevez le sac et jetez-le (si vous possédez un aspirateur sans sac, videz-le puis lavez-le).
  • Fermez les fenêtres et ouvrez les portes intérieures et les placards. Protégez les aliments, la vaisselle et les plantes.
  • Placez un dispositif (fogger ou diffuseur) au centre de chaque pièce de la maison légèrement en hauteur et enclenchez-le.
  • Laissez agir pendant 3 à 4h. Pendant ce temps, il est nécessaire de quitter les lieux avec enfants et animaux.
  • De retour à la maison, aérer pendant 1h.

Attention, si vous possédez un aquarium, pensez à arrêter le filtre et à le couvrir hermétiquement (plastique + tissu).

les experts de Croquetteland répondent à vos questions concernant votre animal de compagnie par mail et par téléphone le lundi et vendredi matin

 

Cet article vous a-t-il été utile / intéressant ?