Retour à la liste des articles
Chats
Les rdv experts
Chiens
Les rdv experts
Chiens
Santé et prévention
Chats
Santé et prévention

L’arthrose chez le chien et le chat

Votre chien a du mal à se lever le matin, votre chat est moins actif ? Jeune ou âgé l’arthrose est responsable de douleurs articulaires qui peuvent gêner votre animal.

8 min de lecture
Partager

L’arthrose chez le chien et le chat

Chat et chien

Votre chien a du mal à se lever le matin ? Votre chat est moins actif et dort beaucoup ?

 

Votre animal est peut-être atteint d’arthrose. Qu’il soit jeune ou âgé, l’arthrose est une pathologie responsable de douleurs articulaires qui peuvent gêner votre compagnon dans son quotidien.

Traitement médical, mesures diététiques, médecines douces sont autant de solutions souvent complémentaires pour soulager votre animal et lui apporter plus de confort.

L’arthrose en quelques mots

Pour leur bon fonctionnement, nos articulations et celles de nos animaux sont recouvertes de cartilages articulaires.

L’arthrose est responsable d’une inflammation chronique de l’articulation à l’origine d’une dégradation progressive et irréversible de ces cartilages. L’articulation est alors le siège de douleurs plus ou moins fortes. Sur le long terme, cette usure peut aboutir au blocage articulaire : c’est l’ankylose qui fait perdre toute mobilité à l’animal.

Cette affection est très fréquente chez le chien ou le chat âgé en lien avec le vieillissement de l’organisme.
Mais, elle peut aussi toucher des animaux jeunes : c’est le cas si votre animal est atteint d’une affection orthopédique (dysplasie, fracture, chirurgie orthopédique…).

Même si pour l’instant, il n’existe pas de traitement curatif de l’arthrose, une prise en charge rapide est essentielle : en soulageant précocement votre animal des douleurs causées par l’arthrose, il conserve sa mobilité, point fort de la lutte contre l’arthrose.

Le saviez-vous ?

Les chiens de grande race et les animaux en surpoids ou obèses sont plus touchés par l’arthrose.

Chat Chien

Comment savoir si mon animal a de l’arthrose ? 

Détecter un animal arthrosique n’est pas toujours simple. En effet, l’arthrose peut se manifester de manière très diverse allant de la simple baisse d’activité jusqu’à la boiterie plus ou moins marquée. 

Si vous avez un chien

Les signes qui peuvent vous alerter sont :

 

  • Il est moins actif (cela est parfois attribué à l’âge lorsque l’animal est vieillissant).
  • Il rechigne à sauter (canapé, voiture…) ou à partir en promenade.
  • Il a du mal à se lever ou à se déplacer au réveil ou après un temps de repos.
  • Il se lèche de manière excessive au niveau d’une articulation.
  • Il a une démarche anormale et/ou boite.
  • Des gémissements ou des tremblements peuvent aussi révéler des douleurs en lien avec de l’arthrose. 
  • Il a changé de comportement et peut parfois se montrer agressif envers vous quand vous le manipulez pour ses soins ou même lors de caresses.
chien beauceron
chat noir

Si vous avez un chat

Le chat étant un animal discret, pour détecter les signes d’arthrose, soyez très attentif à son comportement.
Certains comportements inhabituels peuvent être le signe qu’un chat souffre d’une arthrose :

  • Il est moins actif (il ne sort plus et ne joue que rarement).
  • Il rechigne à sauter ou à monter sur des endroits où il avait l’habitude d’aller. 
  • Il a changé de comportement et peut parfois se montrer agressif envers vous quand vous le manipulez pour ses soins ou même lors de caresses. Il a tendance à s’isoler.
  • Il ne se toilette pas ou peu.
  • Il est devenu malpropre (les douleurs qu’il ressent peuvent l’empêcher d’enjamber la litière).
  • L’arthrose est une maladie évolutive, une prise en charge rapide permet de ralentir cette évolution. 

En cas de doute, n’hésitez pas à faire le point avec votre vétérinaire traitant. 

À l’issue de l’examen clinique, le vétérinaire pourra être amené à pratiquer des examens complémentaires (imagerie médicale, examens sanguins) afin d’établir un diagnostic de certitude et mettre en place le traitement le plus adapté pour la prise en charge de votre animal.

Quelle prise en charge pour mon animal arthrosique ?

L’arthrose est une maladie pour laquelle il n’existe pas, à l’heure actuelle, de traitement curatif, mais il est toutefois possible de ralentir sa progression. 

En complément du traitement prescrit par votre vétérinaire, de nombreuses mesures permettront d’apporter plus de confort à votre petit protégé.

En période hivernale, soyez d’autant plus vigilant si votre animal souffre d’arthrose, car le froid et l’humidité aggravent les manifestations douloureuses. 

Soulager votre animal de ses douleurs et préserver ses articulations:

Pour soulager les douleurs articulaires causées par la présence d’arthrose, il est possible d’avoir recours à un traitement médical sous forme de comprimés, solutions buvables ou encore d’injections. 

Certaines pathologies peuvent également nécessiter une prise en charge chirurgicale (prothèse de hanche par exemple.

N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire traitant pour mettre en place le traitement le plus adapté en fonction des symptômes de votre animal.

En complément, la prise d’aliments complémentaires, sous forme de cure ou en permanence, permet d’améliorer la qualité du cartilage articulaire et de retarder la dégradation des articulations. Ces produits existent sous forme de gélules, de comprimés ou encore de colliers. Certains agissent comme protecteurs articulaires, d’autres comme anti-inflammatoires naturels

border collie Snout

Contrôler le poids de son animal arthrosique:

Contrôler le poids de son animal arthrosique est essentiel. Un animal en surpoids ou obèse aura tendance à être moins actif, le poids qui s’exerce sur ses articulations accentue les douleurs causées par l’arthrose. Si l’animal est moins actif, le surpoids peut alors s’accroître. Un cercle vicieux s’installe : moins votre compagnon bouge, plus il souffre et plus il prend du poids.

Pour une bonne gestion du poids de votre animal, pensez donc à ajuster la ration journalière à ses besoins nutritionnels en diminuant la dose distribuée si votre animal est moins actif.

Sachez qu’il existe des aliments diététiques spécialement formulés pour le soutien des articulations et la gestion du poids des animaux atteints d’arthrose. Ces aliments sont formulés pour conserver la masse musculaire, réduire l’inflammation au sein de l’articulation et contribuer au maintien du poids de forme de votre animal.

Maintenir l’activité physique et la mobilité de son animal arthrosique:

Vous l’aurez compris, la pratique d’une activité physique régulière permet à l’animal arthrosique de conserver une bonne mobilité articulaire.

Toutefois, l’effort fourni doit être adapté à la condition physique de l’animal pour ne pas aggraver les douleurs. 

Privilégiez les petites promenades régulières avec votre chien plutôt que les longues sorties. 

En cas d’effort plus intense, commencez par une phase d’échauffement.

Évitez les jeux violents, les départs brusques, les promenades en vélo, les sauts sur des surfaces dures avec votre chien ou votre chat.

Favorisez des exercices de mobilité comme par exemple jouer à “donner la patte”, à s’asseoir puis se lever.

N’oubliez pas que pour son bien-être, lors de ses temps de repos, un animal arthrosique a besoin d’un couchage confortable et suffisamment épais.  Si votre chien est habitué à dormir en extérieur, pensez à le mettre au chaud lorsque le froid hivernal approche.

chat Gommette

Le recours aux médecines douces : un soutien pour l’animal arthrosique

Les médecines douces sont utilisées en complément du traitement instauré par le vétérinaire et permettent de réduire la douleur, conserver la masse musculaire et la mobilité articulaire de votre petit protégé.

Certains centres spécialisés proposent désormais tout type de médecines douces pour s’adapter et répondre aux besoins et au caractère de chaque animal.

Ainsi, si votre animal est à l’aise dans l’eau, une séance d’hydrothérapie lui fera le plus grand bien. Grâce à l’effet porteur de l’eau, votre animal pourra pratiquer une activité physique sans trop solliciter ses articulations.

Pensez à bien le sécher à la fin de la séance car l’humidité accentue les douleurs liées à l’arthrose.

S’il est plutôt stressé, une séance d’acupuncture l’aidera à se détendre avant sa séance d’ostéopathie. En soulageant les tensions musculaires, l’ostéopathie apporte bien-être à l’animal arthrosique. Prévoyez 2 à 4 séances par an.

Sachez que de nombreuses autres techniques existent : thermothérapie (application de chaleur pour détendre les muscles), cryothérapie (application de froid pour réduire la douleur), électrothérapie ou encore kinésithérapie.

N’hésitez pas à en parler à votre vétérinaire lors de votre prochaine visite !

Cet article vous a-t-il été utile / intéressant ?