Retour à la liste des articles
Chiens
Conseils chiot

Bien accueillir son chiot

Adopter un chiot demande des préparatifs et une bonne organisation dans les premières semaines qui suivent son arrivée. Voici des fiches conseils qui vous seront utiles.

10 min de lecture
Partager

Bien accueillir son chiot

Adopter un chiot est un grand moment de bonheur. Bien préparer son arrivée dans le foyer est essentiel, car séparé de sa mère et de ses frères et sœurs, vous devenez à présent sa nouvelle famille.

Cela demande quelques préparatifs, mais aussi une bonne organisation dans les premières semaines qui suivent son adoption.

Alors pour que tout se passe dans les meilleures conditions, voici quelques fiches conseils qui vous seront utiles.

Les préparatifs

Quelques jours avant et dans les jours qui suivent l’arrivée de votre nouveau compagnon à la maison, l’utilisation de sprays apaisants, à base de phéromones ou de plantes,
améliorera la sérénité de votre chien dans ce lieu, encore inconnu pour lui.

    • Une alimentation adaptée, une gamelle pour l’eau et une pour sa nourriture

      Dans les semaines qui suivent son arrivée, gardez la même alimentation qu’il avait auparavant pour prévenir un stress supplémentaire.

      En cas de changement, choisissez-la en fonction de ses besoins spécifiques : âge, activité physique, stérilisation et pensez à faire une transition pour habituer votre chien à la nouveauté.

      Les repas doivent être servis dans un endroit calme, à une heure fixe, et répartis en 2 ou 3 prises.

      Habituez-le à ne pas quémander ni pendant la préparation, ni au cours de votre repas.

      De l’eau fraîche à disposition en permanence est essentielle.

 

    • Un couchage confortable

      Coussin ou panier, il doit apporter confort et sécurité à votre chien. Préférez un couchage résistant au départ, car il aura tendance à le mordiller, par la suite, vous pourrez vous faire plaisir avec un couchage plus design.

      Pour trouver la dimension adaptée à sa taille, mesurez-le dans toute sa longueur : de la truffe au bout de sa queue. Puis ajoutez au moins 10 cm, afin qu’il ait de l’espace.

      Veillez à le placer dans un endroit au calme, éloigné d’un lieu de passage.

 

    • Des jouets de toutes sortes, tailles et matières

      Jouer avec votre animal est un moment privilégié qui permet de créer naturellement un lien fort entre vous et facilite son apprentissage.

      Un large choix de jouets existe. Certains pour combler ses instincts, d’autres pour canaliser son énergie, l’occuper et même le faire cogiter.

 

    • Un harnais et/ou un collier et sa laisse

      Le harnais est plus confortable aussi bien pour le chien que le propriétaire lors des promenades ou activités sportives, car il répartit les forces de traction sur l’ensemble du corps de l’animal. Si vous optez pour un collier, préférez un collier plat.

      Privilégiez une laisse courte ( 1m/ 1,20 m) pour mieux maîtriser votre animal lors des promenades en ville ou lors de la phase d’apprentissage de la marche en laisse. Lors des sorties à la campagne, une laisse longue lui offrira plus de liberté.

 

    • Un accessoire de sécurité auto (harnais, cage, attache ceinture sécurité).

      À vous d’opter pour la solution la plus adaptée à votre animal et votre véhicule pour des trajets en toute sécurité. L’essentiel est que votre chiot ne se promène pas librement dans l’habitacle.

 

  • Trousse de toilette

    L’entretien de votre chien est essentiel pour sa santé. Brosse, shampooing, produits d’hygiène (yeux, oreilles et dents), antiparasitaires sont des indispensables.

    Les gestes d’hygiène s’inscrivent dans une routine quotidienne et doivent être réalisés tout en douceur en choisissant un moment où votre chien est calme.

    Pour les premières fois, à la fin de chaque séance, n’oubliez pas de le récompenser avec une petite friandise.

Sécuriser son foyer.

Des dangers se cachent dans la maison (prises électriques, produits toxiques…). Objets ou plantes, soyez vigilants.

Les formalités administratives

Le certificat d’adoption

Depuis le 1er octobre 2022, il vous faudra lire et signer un certificat d’adoption.
Ce document vise à sensibiliser et à responsabiliser chaque propriétaire ayant la volonté d’adopter un animal en le renseignant sur ses besoins et les soins à lui dispenser pour son bien-être.

Après en avoir pris connaissance, vous disposerez d’un délai de réflexion de 7 jours minimum avant de vous engager.

Une visite d’achat chez le vétérinaire

Pour vous assurer que le chiot que vous venez d’adopter est en parfaite santé, rien de mieux que de prendre RDV auprès d’un vétérinaire pour une visite d’achat.

Idéalement fixée dans les jours qui suivent l’arrivée de votre chiot à la maison, cette consultation est essentielle pour déceler la présence de certaines maladies. En cas de vices rédhibitoires (Maladie de carré, parvovirose ou autre), cette consultation est indispensable pour pouvoir mener un recours.

Identification et adoption

Au moment de l’adoption, pensez à procéder avec l’ancien propriétaire aux modalités de changement de détenteur.

Il faudra pour cela remplir le formulaire avec vos coordonnées complètes et renvoyer la partie concernée au service d’identification des animaux de compagnie. Cela est indispensable pour retrouver votre animal en cas de perte.

L’arrivée du chiot à la maison

Le jour J est enfin arrivé ! La séparation, le trajet en voiture, l’arrivée dans un lieu inconnu… sont des éléments nouveaux qui peuvent stresser votre nouveau compagnon. Pour sa sérénité:

  • Favorisez une ambiance calme et évitez d’inviter du monde à la maison.
  • Au début, évitez de le laisser seul trop longtemps.
    Si vous en avez la possibilité, prenez quelques jours de repos ou choisissez un long week-end pour être présent et disponible.
  • Les premières nuits peuvent parfois être difficiles pour votre chiot. Habitué à la présence de sa mère et de sa fratrie, dormir seul peut être source de stress pour lui.
    Pour le rassurer, vous pouvez soit choisir de le laisser dormir dans son couchage vers vous (quelques jours), soit user d’astuces : bouillotte et couverture pour tenir bien au chaud, phéromones d’apaisement (en collier ou en diffuseur), doudous…
  • Si vous avez déjà un chien, il sera utile de planifier une première rencontre dans un lieu neutre hors de la maison.

En règle générale, il est toujours plus simple de présenter un chiot à un chien adulte car leur relation se créera assez naturellement et rapidement, le chien le plus âgé prenant bien souvent en charge l’éducation du plus jeune.

  • Si vous avez un chat, la cohabitation peut s’avérer plus délicate et nécessite parfois du temps.

Comprendre son langage

Aboiements , jappements, grognements, léchouilles….sont des manières de communiquer pour votre chien. Mais observer sa posture est essentiel pour bien interagir avec lui.

Lui apprendre à rester seul à la maison

Quelque soit l’âge de votre nouveau compagnon, les premiers moments seuls doivent se faire de manière sereine pour faciliter l’expérience pour lui comme pour vous. Si vous avez un diffuseur ou un spray apaisant, c’est le moment opportun pour l’utiliser.

Votre départ

  • Habituez-le progressivement à rester seul en procédant par paliers : au départ, sortez 2-3 min, puis 15 min, etc.
  • Simulez vos départs en prenant votre veste, votre sac, vos clés et reposer le tout quelques minutes après. Le but est que votre chien n’associe pas ce rituel au fait de rester seul.
  • Avant de partir, ne jouez pas trop avec lui et ne le couvrez pas non plus de câlins. L’idéal est de le laisser vaquer à ses occupations avant le départ.
  • Utilisez un jouet d’occupation dans lequel des friandises sont cachées pour le distraire et occuper son esprit.

Vous vous demandez comment votre animal se comporte lorsque vous êtes loin de la maison ? S’il ne manque de rien, s’il ne fait pas de bêtises ? Une caméra de surveillance vous permettra de garder un œil sur lui, de communiquer avec lui et pour certaines de distribuer des friandises.

Votre retour

  • Il est très excité et cherche le contact en vous sautant dessus ? Ignorez-le jusqu’à ce qu’il retrouve son calme. Vous pouvez alors l’appeler pour un gros câlin.
  • Il a fait une bêtise ? Même si ce n’est pas évident, faites comme si de rien n’était. Le punir ne sera d’aucune utilité et ne fera que renforcer son stress.
    Pour ramasser ses bêtises, mettez-le dans une autre pièce, sinon, il risque de croire que vous accordez de l’importance à ce qu’il a fait.

Lui apprendre la marche en laisse

Habituez-le à porter ses nouveaux accessoires : faites de petites séances de port de son collier ou de son harnais dans la journée.

Installez-vous dans un endroit calme et connu pour les premières promenades en laisse. (votre jardin, votre appartement, etc.). S’il joue avec sa laisse ou la mordille, empêchez-le d’un «non» ferme à chaque fois.
Détournez son attention avec une friandise ou un jouet.

Pour les premières sorties, commencez par des rues calmes et peu fréquentées.

Résistez à la tentation de tirer sur la laisse pour l’emmener là où vous voulez aller, car il aura tendance à apprendre à tirer dans l’autre sens. Pour que votre chien vous suive, appelez-le et félicitez-le !

Lui apprendre la propreté

L’apprentissage de la propreté est une priorité pour laquelle il faut faire preuve de patience.
Avant l’âge de 4-5 mois, les “oublis” sont fréquents chez le chiot, car il a encore des difficultés pour se retenir.

Sortez votre chien après les phases de sommeil, de jeu et de repas.

Lorsqu’il fait ses besoins en extérieur, récompensez-le avec une friandise et félicitez-le oralement. Il sera ravi de vous rendre heureux.

S’il urine ou défèque dans la maison, ne nettoyez pas devant lui, il pourrait associer ce geste à un jeu. N’utilisez pas de javel, son odeur l’incitera à recommencer au même endroit. Et n’oubliez pas : il est inutile de le réprimander si vous ne le prenez pas sur le fait, il ne le comprendra pas.

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus téléchargez notre guide bienvenue pour bien préparer l’arrivée de votre chiot, et devenir le parfait propriétaire

Cet article vous a-t-il été utile / intéressant ?