Coup de chaleur, hémorragie, envenimation… Gérer une situation d’urgence n’est jamais simple. 

Une de vos priorités sera de garder votre calme, c’est facile à dire mais pas toujours évident. 

En étant mieux préparé et avec quelques notions sur les bons gestes à adopter, vous serez plus apte à garder votre sang-froid.

Voici les conseils de base qui vous seront utiles en attendant de vous rendre chez votre vétérinaire en urgence.

Situations urgentes fréquentes

Le syndrome dilatation/torsion de l’estomac une urgence vitale

Qu’est-ce que le syndrome de dilatation-torsion de l’estomac (SDTE) ?

Cette pathologie correspond à la dilatation puis au retournement de l’estomac sur lui-même et nécessite une prise en charge dans les plus brefs délais par un vétérinaire.
Les causes exactes du SDTE ne sont pas encore connues, mais on a pu identifier certains facteurs de risque tel que :

  • Un repas trop copieux et rapide,
  • Une prise de boisson importante,
  • Un stress autour du repas,
  • La pratique d’une activité physique après avoir mangé.

Si vous avez un chien de grande race ou de race géante (Berger Allemand, Dogue Allemand, Mastiff…), soyez vigilant, car ils sont plus à risque.

Les signes qui doivent vous alerter

  • Comportement anormal, agitation, inconfort,
  • Prostration, abattement,
  • Tentatives infructueuses de vomissements,
  • Plaintes, gémissements,
  • Gonflement de l’abdomen…

Quelques conseils pour prévenir la torsion de l’estomac :

  • Fractionnez la ration journalière de votre chien en 2 ou 3 repas.
  • Choisissez une alimentation peu volumineuse, qui ne risque pas de gonfler dans l’estomac.
  • Évitez le stress au moment de la prise alimentaire.
  • Utilisez des gamelles spécifiques pour ralentir la prise alimentaire (gamelles anti-glouton, plateaux d’activités…).
  • Laissez votre chien au calme et au repos après son repas et patientez au moins deux heures avant de jouer avec lui ou de le faire courir.

Que faire avant de se rendre chez le vétérinaire

  • Retirer toute boisson et alimentation.

Les envenimations (piqûres d’insectes et morsures de vipère)

animaux toxiques pour le chien
insectes toxiques pour le chien

Les morsures de serpents

Sachez qu’une morsure de couleuvre peut être sans gravité tandis qu’une morsure de vipère représente bien souvent une urgence vitale. Essayez de garder votre calme, le stress ne ferait qu’aggraver l’état de votre animal. Empruntez une voix douce et apaisante, apaisez-le grâce à vos caresses. Si vous y parvenez, sans vous mettre en danger, prenez une photo du serpent en cause.

Les signes qui peuvent vous alerter :

  • Trace de morsure : présence de 2 petits points distants de 0,5 à 1 cm.
  • Présence d’un net gonflement associé à une douleur plus ou moins intense au niveau de la morsure.
  • Abattement et hyperthermie.
  • Dans les cas les plus graves, troubles cardiaques, rénaux, hémorragiques…

Que faire avant de se rendre chez le vétérinaire

  • Éviter tout effort à votre animal.
  • Appliquer du froid sur la zone (compresses d’eau froide ou poche de glace enveloppée dans un linge).
  • Désinfecter la plaie avec un antiseptique (pas d’alcool à 70° car il favorise la diffusion du venin).

Les piqûres d’insectes

La plupart des chiens sont attirés par les insectes volants qu’ils perçoivent comme une proie à chasser. C’est d’ailleurs pour cette raison que la majorité des piqûres sont localisées au niveau de la gueule et peuvent nécessiter une prise en charge en urgence.

Les signes qui peuvent vous alerter :

  • Présence du dard.
  • Présence d’un gonflement douloureux (le gonflement peut être très important si l’animal est allergique).
  • Dans de rares cas : état de choc, troubles cardio-respiratoires, rénaux, hémorragiques

Que faire avant de se rendre chez le vétérinaire

  • Retirez le dard si vous y parvenez.
  • Désinfecter la plaie avec un antiseptique (n'utilisez pas d’alcool à 70° car il favorise la diffusion du venin).

Le coup de chaleur

La régulation de la température de votre compagnon est différente de la vôtre. Les chiens transpirent très peu et uniquement par leurs coussinets. Pour faire baisser leur température corporelle, ils se mettent à haleter. Lors d’exposition à de fortes chaleurs, ce mécanisme est insuffisant, votre animal peut faire un “coup de chaleur”.

Comment détecter un coup de chaleur

  • Halètement très prononcé et salivation abondante,
  • Des gencives foncées,
  • Convulsions, tremblements, état de choc
  • Diarrhées et vomissements,
  • Hyperthermie ...

Méfiez-vous, un coup de chaleur arrive très vite et peut nécessiter une hospitalisation d’urgence.

Que faire avant de se rendre chez le vétérinaire

  • Placez votre animal à l’ombre, dans un endroit calme et frais
  • Placez-le à proximité d’un ventilateur ou d’une climatisation.
  • Enveloppez-le dans une serviette humide et fraîche.
  • Humidifier coussinets, truffe, oreilles…

Les hémorragies

Une hémorragie correspond à une perte de sang en quantité plus ou moins importante. Elle peut être causée par une blessure (coupure, morsure...) ou une maladie (c’est le cas de l'intoxication aux raticides).

  • On parle d’hémorragie externe lorsque le saignement est visible (au niveau d’une plaie ou d’un orifice).
  • Lors d’hémorragie interne, le sang s’accumule dans une cavité (abdomen, thorax…) et ne sera donc pas visible. D’autres signes pourront alors vous alerter comme un abattement brutal et intense, des difficultés respiratoires ou pour se déplacer par exemple.

Que faire avant de se rendre chez le vétérinaire

  • Appuyer fermement sur la plaie à l’aide d’un linge propre ou de compresses stériles pendant plusieurs minutes.
  • Poser un pansement serré sans faire de garrot.

Qui contacter en cas d’urgence ?

Votre vétérinaire

Il pourra vous indiquer la marche à suivre. En dehors des horaires d’ouverture de la clinique, un répondeur vous indiquera les coordonnées du vétérinaire de garde.

Les urgences vétérinaires

Ces cliniques spécialisées dans la gestion des urgences sont ouvertes toutes les nuits 7 jours sur 7, et 24 heures sur 24 les week-ends et jours fériés.

De nombreux sites internet vous permettront d’obtenir les coordonnées d’un vétérinaire ou des urgences vétérinaires les plus proches de votre domicile et ce 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. 

Sachez d’ailleurs que certains vétérinaires peuvent également se déplacer à votre domicile si vous ne pouvez pas transporter vous-même votre animal.

Centre anti-poison de l’Ecole Vétérinaire de Lyon : 04 78 87 10 40

Que faire en cas d’urgence ?

En cas d’urgence, restez calme et contactez au plus vite un vétérinaire qui vous conseillera sur la conduite à tenir pour gérer au mieux la situation. 

Une trousse de premiers soins est un indispensable qui pourra vous être d'une grande utilité. 

Elle doit comprendre : 

  • Un thermomètre rectal pour prendre la température de votre animal,

  • Un lien ou une muselière pour assurer votre sécurité,

  • Des compresses stériles, 

  • De quoi faire un bandage (bandes crêpes)

  • Des lingettes antiseptiques,

  • Une paire de gants, 

  • Une paire de ciseaux,

  • Une couverture de survie,

  • Une pince à épiler,

  • Un crochet pour retirer les tiques.

Pour transporter votre animal à la clinique, il est indispensable de penser à votre propre sécurité en prenant les mesures adéquates, car même s’il s’agit de votre animal, s’il souffre, il pourrait vous mordre. 

Voici quelques consignes à respecter en attendant la consultation :

Ce qu’il ne faut pas faire :

Ne prenez pas d’initiatives et suivez à la lettre les instructions que le vétérinaire vous aura données.

Si certains gestes peuvent sauver votre animal, d’autres sont à proscrire pour ne pas aggraver la situation : 

  • Ne donnez rien à manger ni à boire à votre compagnon.

  • Ne cherchez pas à administrer un médicament à votre animal. Certains médicaments humains dont le paracétamol peuvent être toxiques pour le chien.

Et si vous souhaitez en savoir davantage sur les soins de premier secours, sachez qu’il existe des formations de secourisme canin et félin.