Les vaccins chez le chien

Publié par

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un chien, vous n’êtes pas sans savoir que votre animal n’est pas à l’abri des maladies. Heureusement, il existe des vaccins qui offrent une protection efficace contre certaines affections. Voici les plus fréquentes.

vaccins du chien

 

La toux de chenil

La toux de chenil est répandue dans les endroits où les animaux vivent en collectivité. Cette maladie d’origine virale ou bactérienne est très contagieuse et se transmet par les excrétions lors d’une toux ou d’écoulements par le nez. Caractérisée par une toux sèche et rauque, éventuellement de la fièvre , une anorexie et de la fatigue, elle peut évoluer vers une pneumonie si d’autres affections secondaires viennent s’y greffer. La toux de chenil survient habituellement chez des chiens vivant en collectivité. Si vous désirez adopter un chiot ou un chien, renseignez-vous au préalable sur les conditions d’élevage et n’hésitez pas à demander à visiter les lieux.

 

La parvovirose

La parvovirose du chien est une affection virale contre laquelle la vaccination joue un rôle primordial. Elle peut se manifester à tout âge, mais reste plus dangereuse pour les jeunes chiens et les chiens non vaccinés, chez lesquels elle se manifeste par une gastro-entérite hémorragique. Transmise par les selles contaminées d’un autre animal, cette maladie est très résistante en milieu extérieur. Autres symptômes qui doivent vous alerter : l’apparition de vomissements mousseux avec présence de sang. Les selles prennent une couleur gris-jaune, voire foncée dans les cas les plus graves. Le chien boit constamment et peut refuser de s’alimenter en proie à de fortes douleurs abdominales. Il peut souffrir de diarrhée et de déshydratation. À ces symptômes s’ajoutent de la fièvre et une fatigue importante.

 

La leptospirose

Transmise par l’urine de rongeurs (ex : rats) ou petits mammifères (ex : hérissons) porteurs de la bactérie, la leptospirose atteint principalement les chiens mais peut se transmettre à l’homme sous forme de zoonose. Les chiens la contractent la plupart du temps par voie orale, en buvant une eau stagnante infectée, ou à travers la peau en se baignant. La leptospirose s’attaque principalement au foie. L’infection se traduit par un jaunissement du blanc de l’œil (ictère), une apathie, une perte d’appétit et des diarrhées sanguinolentes. La mort de l’animal peut être foudroyante ou survenir au bout de quelques jours. Pour prévenir cette maladie, la vaccination demeure la seule solution efficace.

 

L’hépatite de Rubarth

Extrêmement contagieuse, même après guérison, la maladie de Rubarth se transmet via le contact avec les selles, la salive ou l’urine d’un animal infecté. Le virus se loge dans le foie et les reins. Il provoque une hépatite qui entraîne chez le chien adulte des symptômes légers très variés, tels que des douleurs abdominales, une faible hausse de la température corporelle ou encore une inflammation des amygdales. La maladie peut causer la mort du chiot, chez lequel elle est parfois asymptomatique, en quelques heures. D’où la nécessité d’administrer un vaccin au chien dès le plus jeune âge.

 

La maladie de Carré

Tout aussi contagieuse, la maladie de Carré est transmise par les sécrétions d’un chien infecté. Le virus se répand dans les organes via la circulation sanguine. Apathie, manque d’appétit et fièvre font partie des signes courants. D’autres symptômes peuvent faire leur apparition, en fonction de l’organe où s’est établi le virus. On peut ainsi observer une toux, un écoulement nasal et une conjonctive, des diarrhées, une perte de motricité, voire des crises convulsives.

 

La rage

Maladie virale rare de nos jours, la rage est mortelle dans 100 % des cas une fois les premiers symptômes déclarés. Transmise par morsure entre animaux, elle peut également toucher l’homme. Le comportement du chien infecté change. Il devient agressif. On remarque une salivation excessive et des difficultés à déglutir suite à une paralysie de la face. Aucun traitement n’est efficace. Seule la vaccination préventive empêche le développement de la maladie.

 

Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire afin de connaître les maladies contre lesquelles votre chien doit être protégé et les protocoles de vaccination en fonction du risque épidémiologique. Si vous avez une assurance pour animaux, selon la formule souscrite, vous pourrez bénéficier d’un remboursement des frais de vaccination. 

 

Tags associés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*