Le vieillissement chez le chien

Publié par

Comme nous, nos fidèles compagnons vieillissent et peuvent développer des pathologies et des syndromes liés à l’âge. Découvrez quelques conseils pratiques pour aider votre chien à vivre de très belles dernières années en votre compagnie !

vieillissement chez le chien

 

À quel âge mon chien est-il vieux ?

Tout dépend de la race de votre chien ! Les petits chiens, comme les Yorkshires et les Cavaliers King Charles, vivent bien plus vieux que les races géantes, comme les Danois ou les Dogues Argentins.

  • Petits chiens (moins de 15 kg) : on considère que le chien est « vieux » vers 9 ans.
  • Chiens moyens (entre 15 et 35 kg) : on considère que le chien est « vieux » vers 7-8 ans.
  • Grands chiens (plus de 35 kg) : on considère que le chien est « vieux » vers 5-6 ans.

 

Les signes du vieillissement

Avec l’âge, les mouvements de votre animal sont moins fluides, et il prend plus de temps pour manger ou se déplacer… C’est normal. Il est inutile de vous inquiéter tant qu’il a l’air en forme. En revanche, pour que votre chien senior reste en bonne santé, il faut surveiller l’apparition des signes suivants :

  • Les déplacements difficiles et les boiteries
  • L’essoufflement et la toux, surtout s’ils deviennent chroniques
  • Des troubles digestifs fréquents
  • L’augmentation de l’appétit ou de la soif
  • Un amaigrissement ou une prise de poids
  • Des modifications du comportement

Si vous constatez que votre chien présente un ou plusieurs de ces symptômes, il est indispensable d’en parler à votre vétérinaire. Il saura rechercher l’origine des troubles et mettre en place un traitement.

 

Adapter l’environnement du chien vieillissant

Il y a de petites astuces à appliquer pour simplifier la vie quotidienne de votre vieux chien :

  • Disposer le couchage de votre chien au ras du sol, dans une pièce facilement accessible. Vous pouvez par exemple l’installer au rez-de-chaussée, afin qu’il n’ait plus à monter les escaliers pour dormir.
  • Lui distribuer des repas en adéquation avec sa dentition. Vous pouvez humidifier ses croquettes avec de l’eau. Vous pouvez aussi opter pour des pâtées pour chien.
  • Modifier les promenades en fonction de ses possibilités. S’il a du mal à marcher, préférez 5 ou 6 sorties plus courtes plutôt qu’une longue balade qui risquerait de l’épuiser. N’hésitez pas à changer d’itinéraire pour éviter des escaliers ou une montée abrupte.
  • S’il ne se retient pas la nuit, sortez-le une fois de plus juste avant d’aller vous coucher.

 

La dépression d’involution

Aussi nommée « maladie d’Alzheimer du chien », la dépression d’involution se manifeste par l’oubli des comportements pourtant bien acquis. Le chien est désorienté, perdu, il semble ne plus apprécier des choses qu’il aimait avant… Les symptômes ci-dessous doivent vous alerter :

  • Un chien qui ne dort pas, se promène ou aboie la nuit;
  • Qui semble avoir oublié son nom ou n’y répond plus ;
  • Qui fait ses besoins sans demander à sortir alors qu’il était propre depuis toujours ;
  • Qui est irritable et ne veut pas que vous le touchiez ;
  • Qui paraît perdu : yeux dans le vague, station immobile au milieu d’une pièce, ne retrouve plus son chemin dans le jardin ;
  • Qui ne supporte plus de rester seul et hurle à la mort ;
  • Qui est distant et s’isole des autres membres de la famille ;
  • Ou, au contraire, qui devient très collant et ne vous quitte plus d’une semelle ;
  • Qui se lèche le bout de la patte jusqu’à se blesser…

Tous ces signes, qu’ils apparaissent ensemble ou séparément, peuvent traduire un syndrome confusionnel du vieux chien. Cette dépression a pour cause principale le vieillissement des cellules du cerveau, mais on lui connaît des facteurs aggravants. Un changement brutal dans les habitudes du chien, un arrêt de travail (un chien de chasse que l’on n’emmène plus chasser…), une douleur permanente (dents, arthrose ou otite) ou une tumeur cérébrale peuvent provoquer la dépression d’involution ou en accentuer les manifestations.

 

Que peut-on faire contre la dépression d’involution ?

vieillissement chez le chien

 

Même si la dépression d’involution est liée à l’âge, elle n’est pas une fatalité. Il existe des traitements et des astuces qui peuvent rendre la vie de votre chien âgé bien plus agréable.

La première chose à faire est de consulter votre vétérinaire pour lui parler de vos craintes. Il pourra ausculter l’animal, faire un bilan et vérifier la présence de blessures ou d’infections à soigner (comme une dent douloureuse ou une otite chronique). Il pourra par ailleurs vous indiquer une alimentation adaptée aux chiens seniors et, éventuellement, prescrire un traitement.

Voici également quelques trucs qui peuvent aider votre animal à aller mieux :

  • Remettez le chien au centre de la vie familiale un peu chaque jour et veillez à ce qu’il ne s’isole pas trop. Continuez à lui dire bonjour dès que vous rentrez chez vous, accordez-lui quelques friandises et jouez le plus souvent possible avec lui.
  • Des jeux pensés pour lui. Afin de faire travailler son cerveau, imaginez de petites énigmes assez faciles à résoudre. Vous pouvez notamment cacher de la nourriture dans une pièce de la maison et faire en sorte que votre chien la trouve.

 

Avec un suivi vétérinaire régulier, des sessions de jeu complices en votre compagnie et une alimentation adaptée à ses besoins, votre vieux chien a encore de très belles années à vivre !

Tags associés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*