Étude : pourquoi parlons-nous « bébé » à un chien ?

Publié par

Vous êtes-vous écouté ce matin appeler votre toutou ? Pourquoi avons-nous spontanément tendance à parler « bébé » à notre compagnon à quatre pattes ? Les scientifiques ont élucidé le mystère : si nous nous adressons ainsi à notre fidèle compagnon, c’est parce que nous aimerions qu’il nous réponde !

Pourquoi parlons-nous "bebe" à un chien ?

Race : Golden retriever.

Le langage bébé appliqué au chien

Tout maître devrait tenter cette expérience particulière de s’enregistrer lorsqu’il parle à son chien. Écoutez-vous ensuite : vous allez probablement être surpris et rire. « C’est moi, ça ? » Eh oui, c’est bien vous !

Quelles sont exactement les particularités de ce langage ? En étudiant la manière dont les humains parlent avec leur chien, les scientifiques ont relevé plusieurs caractéristiques. Tout d’abord, un changement d’intonation. Si vous prêtez attention à votre voix durant les interactions avec votre toutou, vous remarquerez que le ton devient plus aigu et plus variable. Le tempo est plus lent et les voyelles sont articulées de façon claire et distincte.

Vient ensuite l’utilisation d’un vocabulaire simple et d’une structure grammaticale particulière : « C’est qui, le bon chien ? Ah, il est gentil le chien ! » Vous êtes gêné en vous entendant ? Sachez que rien ne sert de lutter contre cette tendance spontanée. Les scientifiques tentent de nous expliquer pourquoi nous adoptons ce type de langage.

Qu’en disent les scientifiques ?

Si les raisons de ce « parler bébé » ne sont pas clairement établies, différentes hypothèses ont été avancées par les scientifiques.

Un langage simple pour éduquer le chiot

Selon une étude menée par le CNRS à l’université Jean Monet de Saint-Étienne, le « parler bébé » constituerait une réaction instinctive à la vision des traits juvéniles chez l’animal. Ainsi, voir un chiot suscite une émotion comparable à celle de la vue d’un bébé. Comment ne pas craquer devant cette petite bouille ronde lovée dans son panier, ses petites oreilles à l’affût du moindre son ?

Les chercheurs ont montré que les chiots sont plus réactifs à ce type de langage. Dans leur étude, un jeune chien était confortablement installé dans une pièce. Une phrase était prononcée via un haut-parleur, soit en langage « bébé », soit sur un ton neutre. Les scientifiques ont enregistré la réaction de l’animal. Dans le premier cas, le chiot répondait par des aboiements et se précipitait vers le haut-parleur. La phrase prononcée sur un ton neutre ne provoquait par contre aucune réaction.

Et le chien adulte ?

Au contraire, les chiens adultes ne sont plus réceptifs au « parler bébé ». C’est ce qu’ont démontré les chercheurs en réitérant l’expérience précédente avec des chiens adultes. Peu importe l’intonation utilisée, l’animal continue à manger ou à vaquer tranquillement à ses activités.

Pourtant, quel que soit l’âge du chien, nous utilisons toujours ce type de langage. Les chercheurs ont présenté à des humains des photographies de chiens d’âges variés et leur ont demandé de donner des consignes. Ils ont observé que l’humain gardait un langage « bébé » quel que soit l’âge du chien sur la photographie.

Pourquoi continuons-nous à utiliser ce registre avec le chien adulte alors que les expériences montrent qu’il n’y est pas réceptif ? L’éducation du chien se construit à partir d’ordres simples, constitués d’un nombre de mots restreint. C’est donc parce que nous avons l’impression que notre animal nous comprend mieux et souhaitons inconsciemment qu’il nous réponde que nous continuons à nous adresser de la sorte à ce dernier.

Vous allez sans doute répliquer en avançant que votre toutou répond à vos sollicitations. Et nous ne pourrions pas vous donner tort ! Observez bien votre compagnon lorsqu’un inconnu lui donne le même ordre. Votre animal ne va probablement pas réagir. À l’âge adulte, c’est la familiarité de la voix et non l’intonation employée qui suscite une réaction chez le chien.

Pourquoi est-il important de parler avec son chien ?

Faisons-nous totalement fausse route ? Devons-nous arrêter de parler à notre animal de compagnie ?

Qui n’a jamais entendu une vieille dame parler à son chihuahua dans l’autobus ? Et le voisin, vous l’avez déjà très probablement surpris en grande conversation avec son berger allemand entre deux périodes de jeu. Certains gardent secrètes ces discussions étranges, souvent perçues comme honteuses et ridicules. Et ils ont tort !

Éduquer son chien en associant la parole et le geste est beaucoup plus facile et plus rapide. En lui parlant chaque jour, nous l’habituons à notre mode de communication. L’animal s’y accoutume et décèle petit à petit nos intentions dans nos intonations. Les chiens adorent apprendre. Leur parler permet de maintenir leur concentration et de stimuler leur intelligence. Voir les petites oreilles duveteuses se dresser lors d’une conversation ou l’observer agiter sa tête de droite à gauche pour suivre une interaction entre deux humains, c’est charmant et drôle à observer. En retour, le maître s’efforcera de comprendre les différents types d’aboiements ou le message véhiculé par la position de la queue. Chacun s’ouvre au monde de l’autre. C’est là toute la magie d’une relation.

À vous maintenant de sortir de votre zone de confort et d’apprendre le langage de votre animal !

Tags associés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*