L’envenimation par les chenilles processionnaires

Les chenilles processionnaires sont de plus en plus fréquentes en France. D’abord présentes essentiellement dans le sud, leur aire de répartition ne fait qu’augmenter. Une envenimation par ces chenilles est très grave et il faut savoir la reconnaître pour agir vite.

Nid de chenilles processionnaires au printemps

Attention ! Les chenilles processionnaires sont très dangereuses pour les chiens et les chats.

 

Les périodes de l’année à risques

Ce sont les larves de chenilles processionnaires du pin qui sont dangereuses. De novembre à mai elles forment des processions depuis leur nid jusqu’au sol. Elles vont alors s’enterrer avant de se transformer en papillon. Si l’hiver est doux, les processions peuvent commencer très tôt alors que s’il est rude
le danger ne sera présent qu’au printemps.

Quel est le risque pour le chien et le chat ?

Ce sont les soies portées par les chenilles qui sont dangereuses. Elles contiennent de la thaumétopoéine, protéine très urticante. Cette protéine est libérée lorsqu’une soie est cassée. Quand une chenille se sent menacée, elle projette ses soies en l’air et l’animal peut alors en inhaler. Il peut également avoir des soies directement sur la patte ou dans la bouche s’il touche la chenille.

Les animaux les plus touchés sont les jeunes chiens et chats qui explorent leur environnement. Ils sont très curieux et peuvent mâchouiller une chenille processionnaire par jeu.

L’animal envenimé va présenter les symptômes suivant :

  • Douleur intense, aiguë
  • Salivation importante, oedème de la langue
  • Ulcération et inflammation des zones touchées

Par la suite, la zone touchée va nécroser et se détacher de la partie saine.

Que faire contre les chenilles processionnaires?

Vous pouvez éviter les zones à risque présentant de nombreux nids lors des périodes de procession. Si vous-même avez des nids chez vous, faites appel à un professionnel qui viendra les détruire.

Si votre animal se fait envenimer par une chenille, rendez-vous immédiatement chez un vétérinaire. Si vous ne pouvez pas vous y rendre rapidement, protégez-vous avec des gants et des lunettes puis laver abondamment la zone touchée à l’eau claire. Ne frottez pas car vous casseriez d’autres soies ce qui ne ferait qu’aggraver les cas de l’animal.

La rapidité d’intervention est primordiale pour le pronostic vital de l’animal.

Tags associés :

2 Commentaires

  1. Cette information est très intéressante! On en apprend tous les jours en ce qui concerne nos animaux de compagnies… De toutes petites bêtes peuvent être fatales pour nos chiens, je ne me serais jamais douté qu’il s’agirait de chenille.
    Je te remercie pour cette découverte, à bientôt je l’espère.

  2. c’est très grave comme accident le léchouillage de chenilles… Ma chienne en a léchées et a failli mourir des suites de cette saleté. Elle a perdu un morceau de sa langue, par chance c’était une petite partie…certains chiens doivent être euthanasiés si la partie de langue nécrosée est top importante. Et encore, j’ai eu la chance de pouvoir l’amener dans la demi heure chez le véto, mais elle revient de loin. Alors méfiance !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*