Soldes d'été : tout à -75%. J'en profite ►

La tumeur mammaire chez la chatte

Publié le 2 octobre 2018

Mis à jour le 2019-07-05 09:18:32

S’il est une maladie invasive fréquente chez la chatte, c’est bien la tumeur mammaire. Cette affection demande une prise en charge dès les premiers symptômes visibles, pour pouvoir mettre rapidement en place la thérapie adéquate.

Quelles chattes sont les plus concernées par les tumeurs mammaires ?

La tumeur mammaire correspond à une modification des cellules de la mamelle de la chatte.

Ce sont plutôt les chattes âgées, au-delà de 10 ans, et non stérilisées, qui contractent ce type de tumeurs. Même si le risque zéro chez les jeunes animaux n’existe pas. Il faut aussi noter que les Siamois sont parmi les races les plus enclines à être atteintes.

tumeur mammaire chez la chatte

Comment peut-on détecter une tumeur des mamelles ?

Lorsqu’on manipule une chatte touchée par la maladie, on peut remarquer la présence d’une ou plusieurs masses fermes et nodulaires au niveau de ses mamelles. Dans plus de la moitié des cas, plusieurs mamelles sont impactées. Ces masses, qui peuvent se trouver n’importe où sur la chaîne des glandes mammaires, peuvent mesurer de quelques millimètres à plusieurs centimètres. Parfois, elles adhèrent aux tissus en profondeur et ne sont pas mobiles.

Dans un quart des cas, on peut observer une ulcération de la peau à l’endroit où se développe la masse. Il peut également y avoir des sécrétions anormales au niveau du mamelon des mamelles affectées. Les nœuds lymphatiques drainant la région touchée (ganglions situés au niveau interne du haut des pattes, l’équivalent de l’aisselle et de l’aine chez l’homme) peuvent augmenter de volume.

Lorsque la pathologie est déjà avancée, la chatte peut montrer des signes de cachexie (affaiblissement profond de l’organisme), comme une perte de poids ou une grande fatigue.

Quand consulter le vétérinaire ?

Toute modification physique chez votre chatte doit vous amener à consulter votre vétérinaire. Comme les tumeurs mammaires sont malignes dans 80 % des cas, le risque de propagation des métastases vers les autres organes est important. La moitié des chattes diagnostiquées ont déjà des métastases disséminées dans le corps. Leur pronostic vital peut être engagé si la prise en charge est trop tardive.

Quel est le protocole de traitement ?

La plupart du temps, lorsque le vétérinaire a posé le diagnostic de tumeur mammaire, qu’il ait détecté une ou plusieurs tumeurs, il conseille au propriétaire d’effectuer un bilan d’extension. Ce bilan revient à réaliser une radiographie du thorax de la chatte, afin de rechercher la présence de métastases.

En fonction des résultats, le vétérinaire établit un protocole de chirurgie. Le traitement d’une tumeur mammaire passe forcément par une opération, qui consiste à retirer la ou les tumeur(s) et les ganglions associés. Dans les cas malins, une chimiothérapie est aussi mise en place.

Le nombre de tumeurs chez une chatte n’influence pas le pronostic après l’opération, à condition que l’ablation des tumeurs, lorsqu’elles étaient multiples, soit complète. Il est très souvent nécessaire d’enlever la chaîne mammaire en entier (les cinq mamelles) même si une seule mamelle est touchée, car les mamelles communiquent entre elles par le système lymphatique et les risques de dissémination d’une mamelle à l’autre ne sont pas négligeables.

La récidive, malgré tout, est fortement possible tant les tumeurs mammaires sont invasives ; notamment si elles mesuraient plus de 2 centimètres et que des cellules malades étaient déjà présentes dans le système lymphatique avant l’opération.

Nettoyer une plaie

Peut-on prévenir les tumeurs mammaires ?

Les hormones sexuelles jouent un rôle principal dans l’apparition des tumeurs mammaires. C’est pourquoi pratiquer la stérilisation sur la chatte avant ses premières chaleurs reste la meilleure prévention connue à ce jour. Surtout si la reproduction n’est pas au programme pour votre animal.

Un des éléments reconnus amenant au développement d’une tumeur des mamelles est la prise d’une pilule contraceptive à base de progestatif (progestérone synthétique).

Gardez toujours un œil sur les mamelles de votre chatte, lorsque vous la chatouillez sur le ventre ou quand vous la toilettez avec une brosse pour chat, par exemple. Au moindre changement, direction le vétérinaire !

 

Article similaire : 

 

Tags associés :
#Maladies du chat
 

Articles pouvant vous intéresser...