NOUVEAUTÉ : découvrez l'abonnement produit ►

La santé du Bengal

Publié le 28 janvier 2019

Mis à jour le 2018-07-03 12:16:51

Comme de nombreux chats de race, le Bengal peut être sujet à certaines maladies héréditaires, comme la dysplasie de la hanche ou la cardiomyopathie hypertrophique.

santé du bengal

 

Les maladies héréditaires

Ces maladies sont transmises par des chats porteurs à leur descendance. Il est du rôle de l’éleveur de choisir ses reproducteurs avec soin pour éviter la circulation des gènes responsables.

  • La cardiomyopathie hypertrophique : cette pathologie du cœur peut provoquer différents symptômes comme des troubles du rythme cardiaque ou un manque d’oxygène. Le diagnostic se fait par échographie du cœur.
  • La PK-Def (Pyruvate Kinase Deficiency) : il s’agit d’une anémie particulièrement grave causée par l’absence de l’enzyme Pyruvate Kinase, essentielle pour le chat.
  • La dysplasie de la hanche : cette anomalie du développement de l’articulation peut engendrer de l’arthrose ou une pathologie articulaire.

 

Les maladies communes à toutes les races de chats

Ces maladies peuvent concerner tous les chats, dont les Bengals. Le diagnostic ne peut être établi que par un vétérinaire. N’hésitez pas à prendre rendez-vous au moindre doute.

  • Typhus : cette pathologie très contagieuse peut être mortelle. Elle se manifeste par un déficit immunitaire et des troubles digestifs (diarrhées hémorragiques).
  • Coryza : causée par trois virus différents, cette maladie fréquente induit une hyperthermie, une anorexie, une atteinte buccale, oculaire ou respiratoire.
  • Péritonite infectieuse féline (PIF) : cette pathologie concerne plutôt les chatons et les très vieux chats. Elle entraîne généralement une fièvre et une perte de poids.
  • FIV ou virus d’immunodéficience féline : cette affection du système immunitaire se traduit fréquemment par la présence d’infections secondaires.
  • FeLV : ce virus transmissible provoque une anémie, des tumeurs et des troubles digestifs et neurologiques. À cause du déficit de l’immunité, le chat risque d’attraper d’autres maladies contagieuses.

Par ailleurs, le Bengal, comme les autres races, peut également être soumis à certains parasites intestinaux qui peuvent être responsables de diarrhées, de selles molles, sanglantes ou nauséabondes, etc. Le diagnostic se fait le plus souvent par analyse des selles.

  • Les giardias : bien que sans gravité, l’infestation par ces protozoaires peut conduire à une perte de la qualité de vie du chat et de ses maîtres. Ils peuvent en effet provoquer des diarrhées et des gaz importants.
  • Tritrichomonas fœtus : ce protozoaire est souvent responsable de diarrhées chroniques. Il se transmet facilement d’un chat à l’autre par voies fécale et orale.
  • La coccidiose : cette infection touche essentiellement les chatons ; ses symptômes sont assez variables et vont de l’anémie à la déshydratation, aux douleurs abdominales, à la perte de poids, aux diarrhées, aux vomissements…
  • Les vers ronds (nématodes) : Les ankylostomes, Les ascarides, Les trichures.
  • Les vers plats (cestodes) : Les échinocoques, Le dipylidium

 

Des vaccins sont disponibles contre la leucose, le typhus, le coryza et la chlamydiose. Votre vétérinaire saura vous renseigner. Vous pouvez aussi trouver des informations supplémentaires dans notre article consacré aux vaccins du chat ou à l’équilibre intestinal du chat.

Tags associés :
#Santé du chat au quotidien #Bengal
 

Articles pouvant vous intéresser...