NOUVEAUTÉ : découvrez l'abonnement produit ►

La santé de l’Oriental

Publié le 13 août 2018

Mis à jour le 2018-07-03 10:39:02

Doté d’une bonne santé, le chat Oriental n’est que rarement malade et aucune pathologie typique à la race n’est à ce jour répertoriée. Son principal point faible est son côté frileux, qui le conduit à chercher en permanence une source de chaleur, comme un radiateur ou le lit de ses maîtres. Cependant, les reins peuvent poser problème chez certains individus, du fait d’une maladie génétique rare, mais grave, à laquelle la race peut être exposée : l’amyloïdose rénale.

santé du chat Oriental

 

L’amyloïdose rénale

L’amyloïdose rénale est une pathologie qui atteint plus spécifiquement 4 races de chats, dont l’Oriental. Cette pathologie d’origine génétique entraîne le dépôt d’amyloïde à travers le corps, et surtout au niveau des reins, ce qui cause peu à peu une insuffisance rénale.

Les premiers symptômes surviennent en général entre les âges d’un et 5 ans, et évoluent ensuite rapidement. Malheureusement, cette maladie, qui engage le pronostic vital du chat qui la contracte, demeure non identifiable par test génétique. Seul un traitement symptomatique permet de faire significativement reculer l’issue tragique et d’assurer à l’animal un meilleur confort de vie.

Heureusement, même si l’Oriental, tout comme l’Abyssin, le Siamois et le Somali, est plus particulièrement touché que d’autres races, cette affection reste relativement rare et ne concerne que peu de sujets.

 

Un entretien facile

Du fait de son poil court, l’Oriental est un animal qui ne demande que très peu d’entretien. Quelques gestes simples permettent néanmoins de le préserver de certaines pathologies.

Au niveau du pelage, le brossage peut quasiment être considéré comme superflu tant son poil est facile à vivre. Si les caresses quotidiennes permettent la plupart du temps d’enlever les poils tombés, un brossage léger et occasionnel lui assure un bien-être optimal.

Ce sont principalement ses narines qui requièrent des soins. Il est en effet conseillé de les nettoyer très régulièrement afin d’éviter qu’elles ne s’obstruent.

Enfin, un entretien régulier des yeux lui permet d’être à l’abri des risques de conjonctivite. Un nettoyant oculaire pour chat utilisé avec une compresse propre permet d’assainir l’œil et les paupières, tout en retirant les éventuels corps étrangers.

 

Hormis la pathologie rénale citée plus haut, le chat Oriental n’est soumis qu’à de rares problèmes de santé. Même si son caractère attachant peut parfois amener son maître à le surprotéger, c’est un chat au tempérament indépendant, qui ne demande pas d’attention particulière pour son bien-être. Outre les quelques précautions d’usage, une bonne alimentation, équilibrée et fournie en quantité adaptée, suffira à le maintenir en forme de longues années.

Et comme pour tous les félins, une vaccination et un traitement antiparasitaire externe à jour sont recommandés pour le protéger de maladies graves au quotidien.

Tags associés :
#Santé du chat au quotidien #Oriental
 

Articles pouvant vous intéresser...