Chat et balcon ou fenêtre : prévenir les risques

Publié par

Le comportement du chat n’appartient qu’à lui. Il n’a pas conscience des répercussions de ses actes : d’instinct, il suit son idée sans se soucier du danger. Quand il habite dans une maison à étages ou un appartement, il risque de sauter par le balcon ou la fenêtre, juste parce qu’un oiseau volette devant lui et qu’il se met en tête de l’attraper. Prévenir la chute, c’est lui éviter de graves blessures, ou pire encore…

chat balcon fenêtre

 

Le chat a beau retomber sur ses pattes, il ne ressort pas indemne de toutes les chutes

Sa morphologie, la souplesse de sa colonne vertébrale et sa capacité à percevoir, par le biais de ses moustaches, la distance entre lui et le sol permettent au chat de se vriller lors d’une chute de plus d’1,50 mètre. Il peut alors se retourner, se mettre en position pour freiner sa descente et retomber sur ses pattes. Malgré cette aptitude, les blessures sont légion en cas de saut involontaire dans le vide. Ces blessures, qui, dans le pire des cas, peuvent mener au décès de l’animal, sont rassemblées sous le terme de « syndrome du chat parachute ». Selon la qualité de l’endroit où il se réceptionne (béton, herbe…), bassin fracturé, mâchoire abîmée, vessie bloquée et autres traumatismes articulaires risquent de marquer la vie entière de votre chat en provoquant des séquelles plus ou moins lourdes, comme le boitement et une prédisposition à l’arthrose.

 

Des solutions préventives simples à appliquer existent

Afin de prévenir les risques d’accidents pour votre chat, notre animalerie en ligne offre le nécessaire pour sécuriser vos fenêtres et balcons.

  • Vous trouverez des filets de protection ressemblant à des grillages, à la taille adaptable, venant se fixer sur les montants de vos fenêtres au moyen de crochets. Vous pourrez ainsi aérer vos pièces sans que votre chat ne puisse tomber.
  • Pour vos fenêtres à ouverture oscillo-battante, investissez dans des grilles latérales et hautes, à coller ou visser sur les montants. Celles-ci empêchent tout risque d’étranglement ou d’écrasement du chat en cas de courant d’air refermant brusquement l’entrebâillement. Ce système s’utilise également sur les fenêtres de toit à panneau basculant.
  • Installer du grillage fin ou un filet rigide pour obturer les espaces de la structure de votre balcon fait partie des bonnes idées. Si vous en avez la possibilité, rajoutez un filet entre le rebord du balcon et l’étage supérieur, pour une sécurité maximale.
  • Pour les balcons, privilégiez les protections transparentes. Le chat a besoin d’un point d’observation : ne le poussez pas à escalader le rebord en lui bouchant la vue.

 

Que faire si le chat chute ?

En cas de chute, emmenez votre chat chez votre vétérinaire en urgence, afin d’établir un bilan complet de son état de santé. Même si votre animal ne présente aucune blessure physique, des problèmes au niveau de ses organes peuvent exister. Une hémorragie interne, par exemple, dont les symptômes peuvent survenir seulement après quelques heures, doit être rapidement prise en charge. Enveloppez-le avec une serviette éponge épaisse pour vous protéger d’un risque de morsure, car en cas de douleurs, même si vous êtes son propriétaire il peut vous blesser. Glissez- le ensuite délicatement dans sa cage de transport pour assurer le trajet en toute sécurité.

 

Sachez que les assurances pour chats peuvent rembourser ces frais médicaux.

Tous les félins sont des casse-cou. Aussi, avant que le vôtre ne veuille jouer les parachutistes, prévenez le moindre risque !

 

Tags associés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*