L’alimentation de l’Oriental

Publié par

Attention à ne pas s’y méprendre ! Alors que sa taille fine pourrait faire penser que le chat de race Oriental n’a qu’un faible appétit, la réalité est bien différente. Il s’agit en fait d’un véritable glouton, qui apprécie le moment du repas et sait précisément ce qui lui plaît ou non. Voici quelques conseils pour apporter au chat Oriental une alimentation adaptée à ses besoins.

alimentation du chat oriental

 

Une alimentation à surveiller de près

Fin gourmet, le chat Oriental a tendance à avoir les yeux plus gros que le ventre. Ainsi, lorsque les mets servis lui plaisent, il peut être tenté de manger plus que nécessaire et se trouver confronté à des problèmes de surpoids. La première règle pour nourrir son chat Oriental est donc de doser très justement sa ration journalière, afin de répondre à ses besoins nutritionnels sans pour autant trop le nourrir.

Plusieurs options sont envisageables pour nourrir un chat Oriental. Tout d’abord, l’alimentation industrielle. Conçue pour répondre au plus près aux besoins nutritionnels de l’animal, elle offre un large choix et permet d’adapter la nourriture distribuée aux préférences de chaque individu.

L’autre solution est la préparation ménagère. La viande doit en être l’ingrédient principal, et des légumes et céréales viennent compléter les apports, notamment en vitamines et des complément alimentaire. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire si vous retenez cette option.

 

Une alimentation qui évolue avec le temps

Un chaton n’a pas les mêmes besoins nutritionnels qu’un chat âgé, et encore moins qu’un adulte en pleine santé. C’est pourquoi il est essentiel d’adapter l’alimentation de l’animal en fonction de son âge, mais aussi de son état de santé.

Lors du sevrage, qui doit rester progressif, une alimentation conçue pour les chatons permettra de faire la transition en douceur, sans agresser le système digestif de l’animal.

À l’âge adulte, la ration journalière doit être étudiée selon les besoins particuliers de l’animal. Chez l’Oriental, il est important de recourir à une alimentation favorisant la digestion et apportant une bonne satiété.

Enfin, chez le chat âgé, différentes pathologies étant susceptibles de se manifester, la sélection des aliments devient d’autant plus cruciale. Il existe une grande variété de préparations formulées pour répondre au mieux aux besoins liés aux différentes pathologies, telles que l’arthrose, les problèmes urinaires

Faire les bons choix au moment de nourrir son chat Oriental, c’est lui assurer une santé optimale et des apports parfaitement adaptés à ses besoins. Adaptez son aliment au cours de sa vie en fonction de son état de santé, de son âge ou de ses habitudes de vie.

Tags associés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*