Au printemps et à l’automne, le chat mue pour adopter un pelage adapté à la saison. En se toilettant, il va alors ingérer une grande quantité de poils.

Ces poils peuvent aboutir à la formation de boules de poils (ou trichobézoards).

Ce phénomène n'est pas anodin et peut avoir des répercussions plus ou moins graves sur la santé de votre petit protégé.

Mon chat vomit des boules de poils

Mon chat vomit des boules de poils, dois-je m’inquiéter ?

Les poils ingérés lors de la toilette sont naturellement expulsés soit dans les selles, soit par le biais des vomissements. Ce phénomène est donc tout à fait normal.

Mettre à disposition de l'herbe à chat à votre félin favorise les vomissements et limite ainsi l’accumulation des poils dans son système digestif. 

En cas de perte d’appétit, de baisse de forme, de vomissements et/ou de toux fréquentes, n’hésitez pas à contacter votre vétérinaire.

Dans les cas les plus graves, les boules de poils peuvent être à l’origine d’une occlusion intestinale. Dans ce cas, il est impératif de consulter un vétérinaire d’urgence car la vie de votre animal peut être en danger !

Ces situations restent tout de même rares et il existe des moyens efficaces pour prévenir la formation des boules de poils chez votre chat.

Brosser mon chat peut il prévenir la formation des boules de poils ?

Brosser mon chat peut-il prévenir la formation des boules de poils ?

Brosser son chat régulièrement est indispensable pour sa santé et son bien-être. Cela permet :

  • d'éliminer les poils morts et ainsi limiter la formation de boules de poils dans l'intestin de votre chat. 

  • d’éviter la formation de nœuds dans son pelage. 

  • de vous assurer de l’absence de parasites externes (puces, tiques…).

  • et de limiter la présence de poils sur vos vêtements et vos meubles. 

Pour un brossage efficace, il faudra vous équiper du bon matériel:

  • une brosse à picots métalliques ou un gant de brossage pour enlever les nœuds. 

  • un peigne pour enlever les poils morts et le sous poil trop abondant de votre félin.

  • une brosse douce, très utile pour un pelage brillant et lustré.

En commençant dès son plus jeune âge et en alliant douceur et récompense, vous ferez de chaque séance de toilettage un beau moment de complicité.

Les aliments et les aliments complémentaires conçus pour prévenir les boules de poils sont-ils efficaces ?

Afin de favoriser le transit et ainsi l’évacuation des boules de poils, vous pourrez avoir recours à une alimentation spécialement élaborée riche en fibres. Vous pourrez identifier cette catégorie d’aliment grâce à la mention “Hairball control”.

Si vous envisagez de changer d’alimentation, demandez l’avis à votre vétérinaire ou à un expert en nutrition et n’oubliez pas de procéder à une transition alimentaire.

Si vous ne souhaitez pas changer son alimentation, sachez qu’il existe des aliments complémentaires spécialement formulés pour lutter contre les boules de poils. 

Vous les trouverez sous différentes formes (pâte orale, boulette, solution buvable…). À vous de choisir celle qui convient le mieux à votre petit protégé.

Les aliments et aliments complémentaires conçus pour prévenir les boules de poils sont-ils efficaces ?

Le saviez-vous ?

Toilettage excessif et boules de poils peuvent être le reflet d’une pathologie

Au-delà de son toilettage quotidien, un léchage excessif peut être lié à la présence de puces et autres parasites infestant son pelage. Veillez à limiter les démangeaisons en traitant votre animal avec des antiparasitaires, en particulier s’il sort souvent.

Autre facteur déterminant dans la formation des boules de poils : l’anxiété. Si votre chat est stressé, il aura tendance à lécher frénétiquement son pelage. Si vous détectez un tel trouble du comportement chez votre chat, consultez un vétérinaire pour en comprendre l’origine.