Zoom sur les aliments complémentaires pour chats

Soucieux de prendre soin de la santé de votre compagnon, vous avez opté pour une alimentation équilibrée et adaptée à ses besoins nutritionnels. 

 

Mais saviez-vous qu’il est possible de supplémenter la ration de votre chat avec des aliments complémentaires formulés spécialement pour soutenir le bon fonctionnement de son organisme.

Le marché des aliments complémentaires est d’ailleurs en plein essor avec un vaste choix de produits. 

 

Mais dans quel cas, sont-ils recommandés, comment bien les choisir et les utiliser ? Ce mois-ci, on vous dit tout sur les aliments complémentaires.

 

Qu’est-ce qu’un aliment complémentaire ?

Les aliments complémentaires sont définis par la loi comme “des denrées alimentaires dont le but est de compléter le régime alimentaire normal et qui constituent une source concentrée de nutriments ou d'autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique seuls ou combinés”. 

Grâce à ces produits, vous pourrez compléter l’alimentation de votre petit protégé afin de limiter tout risque de carences mais aussi,  en cas de pathologie,de soutenir ses reins ou ses articulations par exemple.

Leurs bienfaits et leurs compositions sont variables : 

  • une teneur élevée en acides gras essentiels pour les aliments complémentaires intervenant dans le soutien de la peau ou des reins,
  • riches en minéraux et vitamines pour les alimentaires complémentaires utilisés lors de la croissance ou de la gestation mais aussi pour lutter contre le vieillissement chez l’animal âgé,
  • à base de plantes pour les aliments complémentaires anti-stress ou de soutien articulaire,
  • riches en probiotiques et prébiotiques pour une digestion optimale, lors de transition alimentaire ou en cas d’antibiothérapie.

Même si les aliments complémentaires sont constitués de substances naturelles, pour une utilisation optimale, pensez à demander conseil à votre vétérinaire.

Les excès comme les carences peuvent être néfastes. Par exemple, lors de la croissance de votre chiot, l'ajout d'aliment complémentaire n’est pas nécessaire si son alimentation est de qualité et peut même conduire à des défauts d'aplomb, de morphologie et des fragilités osseuses.

Dans quels cas faut-il donner un aliment complémentaire à mon chat ?

 Le recours à un aliment complémentaire peut être justifié dans de nombreuses situations, en voici une liste non exhaustive :

 1) Votre chat est nourri avec une ration ménagère

Pour pallier les risques de carences en minéraux, vitamines et oligo-éléments, un complément minéral-vitaminé doit être ajouté tous les jours à la ration de votre chat. 

Cet aliment complémentaire devra être sélectionné en fonction du stade de vie de votre animal (croissance, adulte, senior, en gestation ou lactation).

Chaque produit est spécialement formulé pour répondre de manière ciblée aux besoins nutritionnels de votre compagnon : 

  • favoriser le bon développement ostéo-articulaire et musculaire chez le chaton, 
  • soutenir le chat senior en renforçant son immunité et en favorisant l’équilibre de sa flore digestive,
  • apporter tous les nutriments nécessaires lors de la gestation ou de la lactation.

2) Votre chat est stressé

Un déménagement, l’arrivée d’un nouveau compagnon ou d’un nouveau-né, ou tout autre changement dans son environnement, sont des situations stressantes, pouvant engendrer de l’anxiété chez votre animal. 

Une fois les causes identifiées, votre vétérinaire vous orientera vers une thérapie comportementale adaptée aux troubles de votre chat (malpropreté, griffades, tendance à fuir ou à se cacher…).

 

En complément, des suppléments nutritionnels anti-stress, à base de plantes, de phéromones ou d’une molécule aux vertus apaisantes provenant du lait, contribuent à réduire le stress de votre compagnon pour l’aider à retrouver un comportement équilibré.

Pour mieux anticiper un événement stressant (trajet, feu d’artifice, déménagement…), pensez à commencer la cure d’aliment complémentaire plusieurs jours avant. 

 

3) Votre chat est atteint d’arthrose

Cette pathologie fréquente chez le chat se caractérise par une dégradation progressive des cartilages articulaires. Qu’il soit jeune ou âgé, l’arthrose se traduit par des douleurs articulaires qui peuvent gêner votre compagnon dans son quotidien.

 

Même si pour l’instant, il n’existe pas de traitement curatif de l’arthrose, une prise en charge rapide est essentielle.

Pour cela, surveillez son alimentation pour le maintenir à son poids de forme et pratiquez une activité physique douce et régulière. Et si vous ne pouvez pas lui changer son alimentation, utilisez un aliment complémentaire de soutien articulaire. Ces produits ne permettent pas de régénérer le cartilage mais apportent plus de confort à votre animal. 

Il en existe à base de chondroprotecteurs (protecteurs articulaires comme la chondroïtine ou la glucosamine), de plantes aux vertus anti-inflammatoires comme l’Harpagophytum ou la Reine des prés ou d’acides gras essentiels (oméga 3 et 6).

En cas de fortes douleurs, contactez votre vétérinaire afin de mettre en place un traitement médical adapté. 

Toutes ces situations ne sont que des exemples. Sachez qu’il existe également des aliments complémentaires :

 Sachez que les aliments complémentaires ne sont pas des médicaments et ne peuvent en aucun cas remplacer un traitement médical instauré par votre vétérinaire en cas de pathologie. Même s’ils sont composés d'ingrédients naturels, le recours à un aliment complémentaire doit tenir compte de l’état de santé de votre chat, de ses besoins et de ses pathologies éventuelles…

Alors pour faire le bon choix en matière d’aliment complémentaire, n’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre vétérinaire ou de notre équipe d’experts vétérinaires.

 

Quand et comment administrer un aliment complémentaire ?

 

En matière d’aliment complémentaire, si votre animal est réticent à la prise de comprimé, un large choix s’offre à vous :

  • pâte orale à administrer directement dans la gueule, dans son alimentation ou encore sur le pelage de sa patte antérieure (ainsi il l’ingèrera en faisant sa toilette), 
  • solution buvable ou poudre à déposer dans l’alimentation ou dans l’eau,
  • boulettes ou barres appétentes que vous pourrez lui donner en guise de récompense ou de friandise.
  • gélules à ouvrir sur l'alimentation.

Afin de faciliter la prise de l’aliment complémentaire, optez pour la forme la plus adaptée à votre animal.

 

En ce qui concerne la durée d’administration, les aliments complémentaires sont généralement donnés sous forme de cure de quelques jours à quelques mois ou même parfois en permanence. Pour une utilisation optimale, faites appel à notre équipe d’experts ou votre vétérinaire qui saura vous conseiller au mieux.